•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tourisme local pour relancer le secteur en Abitibi-Témiscamingue

Deux kayaks naviguent sur une rivière.

Tourisme Abitibi-Témiscamingue a lancé une campagne « JeTattends ». pour attirer les visiteurs locaux.

Photo : Capture d'écran/Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Les lieux touristiques et de villégiature commencent à recevoir leurs premiers clients.

Au Témiscamingue, la Pourvoirie Camping EAU Gillies de Latulippe a ouvert au début du mois de juin.

Presque tous les campings sont réservés pour la saison estivale, essentiellement par des visiteurs de la région.

La propriétaire Sylvie Pagé a par contre de la place pour les réservations des chalets, qui se font au compte-goutte. Elle ne s'attend pas avoir beaucoup de visiteurs de l'extérieur de la région.

D'après moi, les gens vont être un petit peu craintifs peut-être de voyager de région en région. C'est une année qui n'est pas comme les autres années, on a plus de gens saisonniers pour les campings, contrairement aux voyageurs comme avant.

Sylvie Pagé

Présentement, on a plus de gens de la région, on a beaucoup de saisonniers au niveau du camping. On a quelques réservations des gens de l'extérieur, mais pas beaucoup, contrairement aux années précédentes. On en a quelques-uns qui viennent en juillet, dit-elle.

Miser sur le tourisme local

Chez Tourisme Abitibi-Témiscamingue, la reprise du secteur passe nécessairement par les visiteurs locaux en ces temps de pandémie.

D’ailleurs, l'organisme a lancé une campagne pour charmer les citoyens de la région avec le slogan « JeTattends. »

Stéphanie Lamarche, directrice adjointe chez Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Stéphanie Lamarche, de Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Photo : Radio-Canada / Joël Côté

La campagne est diffusée sur les réseaux sociaux pour commencer, explique la directrice principale, Stéphanie Lamarche.

Cette campagne là est dédiée uniquement aux gens de l'Abitibi-Témiscamingue, on veut qu'ils découvrent leur coin de pays.

Stéphanie Lamarche

Stéphanie Lamarche estime que l'Abitibi-Témiscamingue a les atouts nécessaires pour se distinguer parmi les régions du Québec.

D'une part, je pense que les gens sont appelés à voyager, mais la pandémie et le confinement nous auront donné le goût de redécouvrir ce qu'on a dans nos cours arrières. Ça, c'est un sentiment qu'on sent beaucoup dans nos rues, quand on parle aux gens. L'Abitibi-Témiscamingue a beaucoup à offrir aux gens de la place, c'est un élément sur lequel on va travailler, et je pense qu'on va tirer notre épingle du jeu, explique Stéphanie Lamarche.

L'organisme compte travailler en étroite collaboration avec l'Alliance de l'industrie touristique du Québec pour faire rayonner l'Abitibi-Témiscamingue à travers la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Tourisme