•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sentier aux couleurs de la fierté gaie vandalisé pour la 2e fois à Airdrie

La communauté venait à peine de repeindre par-dessus les premiers graffitis.

Un sentier aux couleurs de l'arc-en-ciel vandalisé passe entre deux terrains gazonnés.

Un sentier arc-en-ciel couvert de peinture noire à Airdrie, en Alberta.

Photo : Elizabeth Ogston

Radio-Canada

Un sentier en arc-en-ciel a été vandalisé pour la deuxième fois au cours des deux dernières semaines à Airdrie, en Alberta. Couvert, la première fois, d'insultes homophobes, il est maintenant marqué au goudron et aux plumes.

Juste au moment où nous pensions que nous pouvions avancer dans nos vies et être qui nous sommes, nous recevons un rappel que notre province n'est vraiment pas prête à être ouverte d'esprit et à accepter toutes les personnes qui vivent ici, a déclaré une membre de la fierté gaie d’Airdrie, Tammy Plunkett.

Ce n'est pas complètement couvert, mais assez pour qu'il soit moche, se désole-t-elle.

Cela très difficile à décoller.

Tammy Plunkett, membre de la fierté gaie d'Airdrie

Après la première attaque du sentier par des vandales, des membres de la fierté gaie d'Airdrie ainsi que des membres de la communauté s'étaient réunis pour le repeindre.

Samedi, un résident a toutefois découvert du goudron noir et des plumes répandues sur une grande partie du sentier.

Un sentier avec des graffitis.

Certains des graffitis racistes et anti-gais peints la première fois.

Photo : Airdrie Pride

Les autorités demandent l'aide du public

Le maire d'Airdrie, Peter Brown, a déclaré que la ville travaillerait avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour retrouver les personnes impliquées dans l'acte de vandalisme.

Je suis stupéfait de voir qu’il y a une ou des personnes qui prennent le temps de poser ces gestes. C'est vraiment pathétique.

Peter Brown, maire d’Airdrie

La police demande l'aide du public pour identifier les coupables.

La GRC prend les infractions très au sérieux et travaille avec la communauté pour rétablir le sentier, soutient l'agent des relations avec les médias de la GRC, le caporal Teri-Ann Bakker.

Avec les informations de Joel Dryen

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Vandalisme