•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des étudiants transforment des pommes imparfaites en collations pour les plus démunis

Gros plan sur des pommes rouges dans un arbre.

Les collations sont données à des familles dans le besoin, des écoliers et des banques alimentaires.

Photo : iStock

Radio-Canada

Des étudiants du Collège Okanagan en Colombie-Britannique créent des collations nutritives pour les familles dans le besoin avec des pommes destinées aux ordures. Ils espèrent voir le projet s'élargir à l'ensemble du Canada.

Le projet FruitSnaps est chapeauté par le volet Enactus du collège, un organisme étudiant qui met en oeuvre des projets sociaux. Il a vu le jour après qu’une étudiante, Abby Lagerquist, a visité un verger et constaté que des pommes n’avaient pas été cueillies, alors que la saison des récoltes tirait à sa fin.

Les propriétaires du verger lui ont expliqué que les pommes étaient « imparfaites » et donc laissées aux arbres jusqu’à ce qu’elles pourrissent.

Depuis, elle et d'autres étudiants déshydratent ces pommes avant de les transformer en collations saines avec une durée de conservation plus longue qu'une pomme ordinaire.

Des étudiants coupent des pommes dans une cuisine industrielle.

Le volet Enactus du collège de l’Okanagan, un organisme étudiant qui met en œuvre des projets sociaux, chapeaute le projet.

Photo : Offerte par Karsten Ensz

Au départ, les collations étaient distribuées dans les écoles. [Ça] nous a permis d'enseigner la consommation responsable et la durabilité aux enfants, explique la chef du projet, Karsten Ensz.

En Colombie-Britannique, un enfant sur quatre vit de l'insécurité alimentaire, et pour les enfants autochtones, c'est un sur deux.

Karsten Ensz, chef du projet FruitSnaps

Puis, l’organisation sans but lucratif North Okanagan Valley Gleaners, qui déshydrate des légumes pour des mélanges à soupes livrés dans les pays en voie de développement, a permis aux étudiants d’utiliser leurs installations de déshydratation.

La coopérative BC Tree Fruits a donné plus de 4500 kilogrammes de pommes qui auraient autrement pourri ou été jetés.

Le projet a produit plus de 35 000 portions et a donné une deuxième vie à plus de 8300 kilogrammes d'aliments.

Vision pour l'ensemble du pays

La production croissante de FruitSnaps a été freinée par la COVID-19, mais les étudiants ont continué à distribuer les portions qu’ils avaient en stock.

Depuis le début de la pandémie, ils ont fait don de collations aux banques alimentaires et aux églises de l'Okanagan. Ils estiment avoir aidé environ 35 familles avec des enfants.

Alors que les restrictions commencent à se lever dans la province, ils espèrent pouvoir s'approvisionner de nouveau et reprendre la production.

L’objectif est de rendre le projet autosuffisant et d'élargir la distribution à travers le Canada. Le but est de faire durer ce projet pour toujours. C'est un excellent projet qui aide la communauté de multiples façons, fait valoir Mme Ensz.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !