•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Victoria, un hommage au militaire mort dans un écrasement d'hélicoptère

Des dizaines de gens rendent un dernier hommage au capitaine Hagen debout sur un pont dans le Grand Victoria.

Des dizaines de gens rendent un dernier hommage au capitaine Hagen depuis un pont dans le Grand Victoria.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une procession en hommage au capitaine Kevin Hagen, mort dans l’écrasement d’un hélicoptère le 29 avril au large de la Grèce, s’est tenue à Victoria samedi après-midi.

Le pilote originaire de Nanaimo, sur l’île de Vancouver, comptait parmi les six membres de l’équipage d’un appareil Cyclone qui a sombré dans les eaux de la mer Ionienne alors qu'il participait à des exercices de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN).

Une centaine de personnes se sont rassemblées le long du trajet. Le corps du capitaine Hagen a été transporté dans un cortège motorisé escorté par la police qui s’est dirigé vers le salon funéraire McCall Gardens depuis l'aéroport international.

Le portrait du pilote.

Le pilote et capitaine Kevin Hagen est mort le 29 avril dans l'écrasement d'un hélicoptère dans la mer Ionienne.

Photo : Ministère de la Défense canadienne

Certaines connaissances du jeune pilote ont témoigné de son humilité et de sa passion pour l’aviation. D’autres ont simplement voulu offrir leur respect.

Quand j’étais en service [militaire] et qu’on perdait des gens lors d'exercices, la population n’en avait pas connaissance. Mais les choses changent et je crois qu’il est important de se souvenir d’eux, dit un ancien combattant portant un drapeau du Canada.

Des dignitaires civils et militaires ont accompagné la famille du défunt pendant à la cérémonie.

Un homme « sensible »

Samedi dernier, les corps du capitaine Hagen et de trois autres membres des Forces armées canadiennes ont été identifiés par le Bureau du coroner en chef de l’Ontario, plus d’un mois après l’identification des deux premiers corps.

Kevin Hagen était âgé de 30 ans au moment de l’accident. Selon son père, Steffen Hangen, c’était un jeune homme attentionné et sensible. Sa mort touchera tous les gens qui l'ont connu, dit-il.

La Base des Forces canadiennes Esquimalt avait encouragé tout le monde participant au cortège à respecter les mesures de distanciation physique pour empêcher la propagation de la COVID-19.

Avec les informations de CHEK News et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !