•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Attention à la maladie de Lyme, les tiques gagnent du terrain

Une tique, en gros plan sur la peau d'un être humain, s'affaire à se nourrir.

Une tique gorgée de sang

Photo : iStock

Radio-Canada

Certaines régions du Québec connaissent une progression de la maladie de Lyme, transmise par les tiques de plus en plus présentes à travers la province. Si elle était concentrée en Montérégie et en Estrie dans les dernières années, on constate que la maladie avance vers d’autres régions.

En entrevue à ICI RDI, Annie Roussy, présidente de l'Association québécoise de la maladie de Lyme, tire la sonnette d’alarme en insistant sur l’importance d’un bon diagnostic rapide.

Plus on intervient tôt avec cette maladie, meilleures sont les chances de s’en sortir, dit-elle.

Si elle [la maladie de Lyme] n’est pas diagnostiquée tôt, on peut tomber dans la chronicité.

Annie Roussy, présidente de l'Association québécoise de la maladie de Lyme

Souvent, le système de santé va passer à côté de cette maladie-là, ajoute Mme Roussy, qui évoque une méconnaissance de la maladie.

Rougeur typique de celle causée par une morsure de tique infectée par une bactérie, sur l’avant-bras d’une femme du Maryland qui a par la suite développé la maladie de Lyme.

Rougeur typique de celle causée par une morsure de tique infectée par une bactérie, sur l’avant-bras d’une femme du Maryland, qui a par la suite développé la maladie de Lyme.

Photo : La Presse canadienne / La Presse canadienne/AP-Centers for DiseaseControl, James Gathany

Elle-même frappée par la maladie de Lyme, Mme Roussy se dit chanceuse d’avoir été prise en charge par une équipe de spécialistes qui connaissent la maladie.

La majorité des gens ne connaissent pas la tique, dit-elle. Celle qui va piquer est aussi grosse qu’un grain de sable, et la piqûre va souvent passer inaperçue.

Il faut porter une attention particulière aux symptômes, qui sont à la fois neurologiques et cardiaques, en plus des douleurs musculo-squelettiques. Ressentis différemment d’une personne à l'autre, ces symptômes peuvent faire penser à bien d’autres maladies, ajoute Annie Roussy.

Souvent, on remarque une rougeur sur la peau qui ne cause que peu ou pas de douleur et aucune démangeaison. Cette rougeur peut être en forme d'anneau ou de cible. Elle est parfois très pâle et elle peut avoir des contours mal délimités.

La maladie de Lyme est causée par la bactérie Borrelia burgdorferi et peut se transmettre par la piqûre de la tique Ixodes scapularis (aussi appelée tique du chevreuil ou tique à pattes noires) infectée. Elle peut aussi être transportée par les oiseaux et donc se trouver dans toutes les régions de la province.

Éviter les tiques

Le meilleur moyen de se protéger contre cette maladie est d’éviter de rencontrer les tiques, explique Mme Roussy. Elle rappelle les précautions à prendre notamment pour les amateurs de randonnée, qui sont les plus exposés aux tiques.

En randonnée, il est préférable de rester dans les sentiers et d'éviter les herbes hautes et les boisés.

Il faut porter des vêtements longs et ne pas oublier d’utiliser du chasse-moustique.

Il faut également penser à rentrer son chandail dans son pantalon et son pantalon dans ses chaussettes.

Et surtout, ne pas oublier de bien inspecter les enfants, les animaux et les équipements après une activité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Santé publique

Santé