•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trump promet de sévir contre les auteurs de « déboulonnage » de statues

Plusieurs statues ont été mises à terre ou recouvertes de peinture ces dernières semaines.

Une statue de dos dont il manque la tête et un drapeau américain qui flotte en arrière-plan.

Une statue de Christophe Colomb décapitée à Boston.

Photo : Reuters / Brian Snyder

Radio-Canada

En pleine vague de « déboulonnage » de statues de personnages historiques partisans de l’esclavage aux États-Unis, le président Donald Trump a décidé d’annuler vendredi son déplacement au New Jersey pour s'« assurer que la loi et l'ordre soient appliqués ».

Le pays est en effet secoué depuis plusieurs semaines par des manifestations antiracistes à la suite de la mort de George Floyd aux mains de la police le 25 mai dernier, à Minneapolis.

À Washington, une statue d'un général sudiste a été mise à bas et des manifestants se sont attaqués sans succès cette semaine à celle, située face à la Maison-Blanche, de l'ancien président Andrew Jackson, un défenseur de l'esclavage.

Avant d’annuler son voyage, le président Trump avait signé un arrêté présidentiel protégeant les monuments et statues et combattant la violence criminelle récente, a-t-il écrit sur Twitter. De longues peines de prison pour les actes hors-la-loi contre notre grand pays!, a-t-il précisé.

La Maison-Blanche a indiqué que le texte, qui n’a pas été transmis à la presse, permettrait au gouvernement de poursuivre toute personne ou organisation qui endommagerait ou dégraderait les biens religieux.

En vertu du même décret, le gouvernement fédéral pourra priver de fonds publics certains États ou gouvernements locaux qui ne parviendraient pas à protéger les monuments publics, les mémoriaux ou les statues de la destruction et du vandalisme.

La Maison-Blanche a souligné que le président Trump n'autorisera jamais que la violence contrôle nos rues, récrive notre histoire et mette à mal le mode de vie américain.

La semaine dernière,les députés européens ont adopté une forte résolution soutenant les manifestations contre le racisme et réprouvant la rhétorique incendiaire du président Trump.

Annulation du déplacement au New Jersey

Judd Deere, porte-parole de l'exécutif, a indiqué que la décision de Donald Trump d'annuler son déplacement n'avait rien à voir avec des recommandations de quarantaine décrétées par le gouverneur du New Jersey pour toute personne ayant voyagé dans un État où les chiffres de la COVID-19 sont en hausse.

Les gouverneurs des États du New Jersey, de New York et du Connecticut, ont annoncé mercredi la mise en place d'une quarantaine de 14 jours pour les personnes s'étant rendues dans des États où les taux d'infection sont en hausse.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !