•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des soldats en foyers pour aînés sont peut-être devenus vecteurs de la COVID-19

Des militaires portant un masque marchent dans un édifice.

Les forces armées Canadiennes ont reçu une formation de la Croix-Rouge au collège Ahuntsic. Certains soldats ont par la suite contracté le virus. (archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

55 soldats qui ont été déployés dans les foyers de soins de longue durée ont contracté la COVID-19. De ce nombre, 40 % étaient asymptomatiques et sont peut-être devenus des vecteurs du virus dans leur communauté.

C’est ce qu’a déclaré Marc Bilodeau, médecin hygiéniste adjoint des Forces armées canadiennes, devant un comité sénatorial, vendredi.

Puisque les forces armées ne testaient que les soldats qui avaient des symptômes de la maladie, ceux qui n’avaient pas de symptômes mais qui étaient porteurs de la maladie ont peut-être transmis le virus - au foyer lui-même, à l’hôtel où ils dormaient, ou ailleurs dans la communauté.

Les médecins des forces armées ont été mis au courant de la situation lorsque certains foyers de soins de longue durée ont fait subir des tests de diagnostic aux soldats qui travaillaient sur place, qu’ils aient des symptômes ou non. Ces tests ont été effectués par des foyers qui essayaient de réprimer des éclosions.

Le Dr Bilodeau a ajouté que l’armée avait maintenant un protocole de tests de diagnostic plus proactif.

Plus de 1600 soldats ont été déployés dans les foyers de soins de longue durée du pays, en particulier au Québec et en Ontario.

Jonathan Vance debout en uniforme de l'armée parle dans un micro.

Le général Jonathan Vance (archives)

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Le chef d'état-major de la défense, le général Jonathan Vance, a déclaré lors d’un autre événement vendredi que, selon lui et son équipe, un certain pourcentage de ces soldats avaient peut-être contracté le virus avant même d’avoir été envoyés dans les foyers de soins de longue durée puisqu’ils n’avaient pas subi de test de dépistage avant d’y être déployés.

Les soldats de l’armée canadienne se retireront prochainement des foyers de soins de longue durée et seront remplacés par la Croix Rouge.

De tous les membres des forces armées qui ont contracté le virus, quatre d’entre eux en subissent toujours des symptômes. Les autres ont récupéré et aucun n'a été hospitalisé.

M. Vance a reconnu que l'armée avait tiré d'importantes leçons qui pourraient s’avérer utiles dans le cas d’une seconde vague du virus. Il a ajouté que cette éventualité l’inquiétait.

Il a ajouté que les soldats qui se sont rendus dans les foyers de soins de longue durée ont fait un excellent travail dans des circonstances extraordinaires.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Avec des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Coronavirus

Santé