•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Clients et commerçants s'adaptent en douceur au masque obligatoire dans Windsor-Essex

Un autocollant sur une porte de magasin indique que le port du masque est obligatoire.

Le port du masque est obligatoire dans tous les magasins

Photo : CBC/Anjuli Patil

Radio-Canada

Toutes les entreprises de Windsor-Essex doivent désormais interdire l'entrée de leurs installations aux personnes qui ne portent pas de masques. Une directive à laquelle les résidents se plient assez facilement.

Des enseignes sont bien en évidence devant les commerces pour que les clients sachent qu'ils doivent se couvrir le visage.

Une femme porte un masque dans une cuisine

Sarah Barrette, propriétaire du Cheese Bar, explique que la situation demande un peu d'adaptation pour les clients comme pour les commerçants

Photo : Radio-Canada / Gabriel Nikundana

Sarah Barrette est propriétaire de la boutique Cheese Bar à Tecumseh. Selon elle, commerçants et clients doivent toutefois s'adapter à la situation.

Tout le monde qui est rentré aujourd'hui ont porté leur masque, et s’ il y a quelqu'un qui essaie de rentrer sans, on leur demande si c'est possible que nous on récupère leurs commandes et ils restent dehors, explique-t-elle.

un employé porte un masque dans un magasin de bières.

Blake Ondriko dit que les clients de sa boutique sont venus à peu près tous avec leur masque.

Photo : Radio-Canada / Gabriel Nikundana

Un peu plus loin, au Beer Store, les clients suivent aussi assez bien la nouvelle consigne.

Il y a seulement une personne aujourd'hui qui n’en avait pas. Tout le monde était conscient, ils sont tous venus dans l'établissement avec un masque, constate Blake Ondriko , un employé.

Certains le portent toutefois parce qu'ils sont contraints à le faire.

Souvent j'allais au Food Basics avec masque ou sans masques, mais hier ils [m'ont prévenu] qu'aujourd'hui ils ne vont pas m'autoriser sans que je ne porte un masque. Voilà que j’ai un masque, je dois respecter leur consigne, dit Jean Claude Banyiyezako, un résident.

Les masques tombent par contre rapidement dès que les gens sont dehors. Sur les terrasses de restaurant, ouvertes depuis la veille seulement, la plupart des personnes à table autour d'un verre avaient mis de côté vendredi leurs couvre-visage.

Avec des informations de Gabriel Nikundana

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !