•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étude sur la sécurité de la route 11 au Nouveau-Brunswick

La route 11 au Nouveau-Brunswick (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre néo-brunswickois des Transports et de l'Infrastructure, Bill Oliver, dit qu'il vient de recevoir les résultats d’une étude commandée par le gouvernement provincial, qui cherche à déterminer les manières de rendre plus sécuritaire la route 11 entre Bouctouche et Miramichi.

Pas moins de 2095 accidents se sont produits sur la route 11 entre Shediac et Campbellton, de 1999 à 2015. Ils avaient entraîné au moins 40 décès, selon les données du ministère des Transports et de l'Infrastructure du Nouveau-Brunswick

Le gouvernement avait écarté la possibilité de doubler la route, ce qui en aurait fait une à quatre voies, plutôt que deux.

Le ministre Oliver explique que le gouvernement cherche à évaluer, par exemple, la pertinence d'installer des clôtures à orignaux ou de construire des voies de dépassement.

Pour le maire de Bouctouche, cependant, la meilleure solution serait de construire une route à quatre voies, comme cela est demandé depuis plusieurs années.

C’est bien plus sécuritaire que des voies de dépassement, insiste Roland Fougère.

C’est mieux que rien, parce qu’au début [...] ils aviont annoncé qu’ils faisiont rien, tout était mis sur une étagère , laisse tomber M. Fougère, en parlant de l’étude commandée par la province.

Le maire de Bouctouche, Roland Fougère

Le maire de Bouctouche, Roland Fougère, au printemps 2019.

Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Avec d’autres maires, il explique avoir fait pression sur le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour les travaux reprennent sur le tronçon de route entre la rivière Cocagne et la Petite rivière Bouctouche.

On a eu plusieurs rencontres avec des fonctionnaires et des ministres à Fredericton, vers la fin de l'année passée [et] aussi cette année, puis on a poussé pour qu’ils continuent avec la quatre voies entre Cocagne et Bouctouche , dit Roland Fougère.

Dans ce dossier, Fredericton semble avoir été plus réceptif : le ministre Bill Oliver confirme que les travaux sur ce tronçon de la route 11 reprendront cet été, et se poursuivront à l'été 2021.

Enseigne de la rivière Cocagne en bordure de la route 11, en été.

Sur la route 11 au Nouveau-Brunswick, le 26 juin 2020.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

En 2017, l’ancien gouvernement libéral de Brian Gallant avait annoncé un partenariat fédéral-provincial de 272 millions de dollars pour doubler la route 11 sur 20 kilomètres, de Shediac River à la Petite rivière Bouctouche, et de construire une voie de contournement de 11 kilomètres entre Glenwood et Miramichi.

En 2018, le gouvernement progressiste-conservateur de Blaine Higgs a interrompu ces travaux.

L’actuel gouvernement avait aussi mis sur la glace la construction des ponts et des viaducs sur la route 11, ainsi que la voie de contournement entre Glenwood à Miramichi.

D’après le reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Transports