•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Capitales de Québec veulent relancer le baseball avec 4 équipes

La mascotte des Capitales de Québec sur un terrain, avec un lanceur, et une foule dans les gradins.

La mascotte des Capitales de Québec

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Radio-Canada

En collaboration avec Baseball Québec et les Aigles de Trois-Rivières, les Capitales souhaitent monter de toutes pièces une saison écourtée d’une cinquantaine de matchs. Le plan de relance a été soumis vendredi après-midi pour approbation par les autorités gouvernementales.

Selon ce qui est proposé, deux équipes seraient basées à Québec et les deux autres à Trois-Rivières. Le président des Capitales, Michel Laplante, souligne que les deux villes sont parmi les seules à pouvoir accueillir du baseball professionnel au pays.

On est capable d’offrir de quoi de l’fun, de dynamique et d’être créatif dans tout ça. On sait que c’est possible de présenter quelque chose en toute sécurité, fait-il valoir.

Michel Laplante, président des Capitales de Québec.

Michel Laplante, président des Capitales de Québec.

Photo : Radio-Canada / Daniel Coulombe

Avec les mesures de distanciation sociale, il estime que le stade Canac de Québec pourrait accueillir environ 1000 spectateurs par match, soit le quart de la capacité maximale.

Pour que le projet se réalise, la santé publique devra toutefois procéder rapidement à l’analyse du plan déposé. C’est sûr qu’après la mi-juillet, ce ne sera pas possible d’y aller. On veut présenter presque une cinquantaine de matchs et terminer avant le 10 septembre.

Recrutement des joueurs

Quant au recrutement des joueurs pour former les quatre équipes, Michel Laplante compte, entre autres, sur les jeunes joueurs canadiens recrutés par des équipes des ligues majeures qui évoluent présentement dans leurs filiales. Une grosse partie du travail aura été de convaincre les équipes majeures que leurs jeunes prospects ne risquaient rien à jouer à Québec ou Trois-Rivières pendant l’été.

Si tu as 22 ou 23 ans et que tu ne viens pas jouer dans ce qu’on propose, l’organisation est quand même assez consciente que le joueur va se retrouver dans une ligue senior quelque part en Saskatchewan ou en Colombie-Britannique où la ligue ne sera pas nécessairement sanctionnée.

Il était impensable de recruter des joueurs qui habitent aux États-Unis puisque les voyages jugés non essentiels sont interdits au moins jusqu’au 21 juillet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Baseball

Sports