•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un enfant de 11 ans sauvé de la noyade à Saint-Louis-de-Blandford

un enfant sur un lit d'hôpital

Loukas,11 ans, a évité de peu la noyade samedi à Saint-Louis-de-Blandford

Photo : Sabrina Dubois

Radio-Canada

Un drame a été évité de justesse samedi dernier à Saint-Louis-de-Blandford pour un petit garçon de 11 ans. Loukas Vallières a été extirpé de l'eau juste à temps grâce à l'héroïsme de bons samaritains, dont une ex-pompière.

Oui, j'ai eu peur parce que ça aurait pu arriver que je n’y arrive pas aussi, témoigne Sandra Ricard Lirette, qui est l'une des personnes qui a participé au sauvetage de l’enfant en danger.

Samedi dernier, sur une plage privée de la rivière Bécancour, le jeune Loukas, venu avec sa famille, a échappé au regard de ses proches. En un instant, l’enfant était submergé dans l’eau, inanimé.

Deux personnes ont d'abord aperçu le jeune garçon, l'ont amené sur la plage et ont fait des manœuvres de réanimation, explique Sandra Ricard Lirette. Entendant crier au loin, elle a alors foncé pour intervenir. Poussée par l'adrénaline, elle n'a pas hésité une seule seconde à porter secours au garçon de 11 ans et à prendre le relais.

On a un petit mécanisme comme de drive, de pilote si on veut quand on voit quelque chose comme ça se passer. Une situation dans laquelle on se pose pas vraiment de question. Ça se fait tout seul, c'est plus après je pense qu'on réalise, raconte l’ancienne pompière.

un enfant à la plage avec les pieds dans l'eau

Loukas Vallières

Photo : Sabrina Dubois

De 30 à 40 minutes s’écoulent ensuite entre le début de l'intervention et l'arrivée des premiers secours. De longues minutes pendant lesquelles la bonne samaritaine a eu bien peur de perdre l'enfant. Cette fois-ci, l'histoire se finit bien.

Une très très très belle chance, sauf que la vie n'est pas faite que de chance comme ça, ça arrive trop souvent. Puis je pense qu'on ne fera jamais assez attention, peu importe les plans d'eau, explique Sandra Ricard Lirette.

un enfant sur un lit d'hôpital

Loukas Vallières a passé une nuit à l'hôpital

Photo : Sabrina Dubois

31 noyades depuis le début de l'année

En date du 23 juin, la Société de sauvetage du Québec répertoriait déjà 31 noyades dans la province, neuf de plus qu'à pareille date l'an dernier.

Sandra n'a qu'un seul conseil pour éviter qu'un accident comme celui de Loukas ne survienne : redoubler de prudence.

Gardez un œil sur vos enfants, sur vos proches !

Sandra Ricard Lirette

Après une nuit passée à l'hôpital, Loukas, lui, se porte bien grâce à son ange gardien.

D’après un reportage de Jade Brouillette.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Noyade