•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers le port de caméras d'intervention pour les policiers au Nunavut

Zoom sur la caméra, plus petite qu'un téléphone cellulaire, sur le gilet d'un policier.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, a donné son accord à un projet pilote visant à munir des policiers du Nunavut de caméras d'intervention.

Photo : Radio-Canada

Les agents de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) au Nunavut pourraient bientôt être munis de caméras d'intervention. Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, a affirmé jeudi qu’il soutiendrait un projet pilote allant en ce sens.

En assemblée plénière, le député fédéral du Nunavut, Dennis Patterson, a exhorté le ministre Bill Blair à soutenir financièrement ce projet pilote.

Il a été convenu que le Nunavut servirait d’exemple fiable pour le reste du pays en lançant un projet pilote, a affirmé le député Dennis Patterson. Or, le déploiement de caméras d'intervention sur l'ensemble du territoire n'est pas possible sans un soutien financier fédéral important.

Le ministre de la Sécurité publique a donné son accord, sans toutefois préciser quel montant serait octroyé à la GRC.

Le 19 juin, Dennis Patterson a organisé une table ronde avec une trentaine de représentants des gouvernements fédéral et territorial ainsi que des membres de la GRC et de l’organisation inuit Nunavut Tunngavik.

Un reporter tend un micro vers Dennis Patterson qui marche devant le Parlement à Ottawa.

En assemblée plénière, le député fédéral Dennis Patterson a fait valoir la nécessité de munir rapidement des policiers du Nunavut de caméras d'intervention.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick

Le consensus était clair : la responsabilité et la transparence associées au port de caméras d'intervention sont un pas important vers la reconstruction d’un lien de confiance entre la GRC et les habitants du Nunavut, a résumé le député.

La GRC est dans l’embarras depuis ces dernières semaines en raison de plusieurs incidents impliquant certains de ses agents, dont l'arrestation musclée d’un homme à Kinngait.

La GRC est la seule force policière au Nunavut. Entre 1999 et 2016, 14 personnes sont mortes après une intervention policière d'agents de la GRC au Nunavut.

La dernière mort résultant d’une intervention policière de la GRC est survenue à Clyde River, une communauté de l’île de Baffin, au mois de mai.

Le bureau de la Gendarmerie royale du Canada à Iqaluit, au Nunavut.

Le bureau de la Gendarmerie royale du Canada à Iqaluit, au Nunavut.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Prendre exemple sur le Nunavik

Le Nunavut envisage de s’inspirer du Nunavik, dans le Nord québécois, où des policiers de Kuujjuaq sont munis depuis quelques mois de caméras d'intervention.

Au mois de janvier, le Corps de police régional Kativik (CPRK) a lancé un projet pilote d’un peu plus d’un an dans le but d’augmenter la transparence et la précision des interventions policières tout en renforçant le lien de confiance envers ses agents.

[Ils] ont relevé que leur projet pilote sur les caméras d'intervention avait été très bien reçu et qu’il avait contribué à diminuer les plaintes, a dit Dennis Patterson jeudi.

Dans un échange de courriels, le CPRK indique que six policiers de Kuujjuaq disposent actuellement d’une caméra. Le coût unitaire est d’environ 700 $.

Un policier du Corps de police régional Kativik est muni d'une caméra d'intervention.

À terme, le Corps de police régional Kativik souhaiterait étendre son projet pilote à l'ensemble du Nunavik.

Photo : Photo fournie par le Corps de police régional Kativik

Nous abordons la phase 2 de notre projet pilote prochainement, qui consiste à munir également les policiers de Puvirnituq et de Salluit de caméras d'intervention , indique le capitaine de la Division est du CPRK, Maxime Mercier.

Dès la fin du mois de juillet, explique-t-il, 21 policiers répartis à Kuujjuaq, à Puvirnituq et à Salluit disposeront de cet équipement.

Au Nunavut, la GRC comptait 136 policiers dans ses rangs en 2018, soit 354 pour 100 000 habitants, selon Statistique Canada. Il s’agit du taux le plus élevé de policiers par habitant, après les Territoires du Nord-Ouest.

Avec les informations de Thomas Rohner

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Société