•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bella Desgagnés reprendra partiellement son service de transport de passagers

Le Bella Desgagnés accosté au port de Sept-Îles

Des mesures exceptionnelles encadreront la reprise du transport de passagers sur le navire qui dessert les communautés de la Basse-Côte-Nord (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Bella Desgagnés reprendra des passagers à son bord dès le 13 juillet. En Basse-Côte-Nord, cette reprise est cependant réservée à des passagers qui répondent à des critères précis.

La desserte maritime qui assure le transport vers l’île d’Anticosti et la Basse-Côte-Nord n'acceptait plus de passagers et ne faisait que le transport de marchandises depuis l’ouverture des glaces en avril, en raison des mesures sanitaires en vigueur depuis le début de la pandémie.

Ainsi, à la mi-juillet, les passagers pourront remonter à bord du Bella Desgagnés, mais sous certaines conditions. Ils ne pourront être qu'un maximum de 86, et pas plus de 30 personnes pourront embarquer à chaque port. Une fois à bord, les passagers devront y rester jusqu’à leur destination, sans descendre sur les quais lors des escales. Il sera également impératif de réserver sa place sur le bateau. Le port du masque et la distanciation physique seront aussi obligatoires en tout temps.

Les passagers qui pourront monter à bord du Bella Desgagnés :

  • Les résidents de la Basse-Côte-Nord
  • Les clients ayant une résidence secondaire dans un village de la Basse-Côte-Nord
  • Les membres de la famille de résidents
  • Les voyageurs pour raison humanitaire
  • Les travailleurs requis

Lettre de l’employeur ou de la famille et preuve d’adresse seront demandées, indique Relais Nordik, la compagnie qui opère la desserte maritime.

La cafétéria et la salle à manger du bateau seront fermées. Seules des machines distributrices seront à la disposition des passagers pendant le trajet.

Blanc-Sablon soulagé

La mairesse de Blanc-Sablon, Wanda Beaudoin, estime qu'il s'agit d'une très bonne nouvelle et ajoute que la population de la Basse-Côte-Nord attendait avec impatience le retour de ce service pour les passagers.

Nous, on se sentait vraiment isolés depuis la fermeture de la région. Je comprends le contexte, avec la pandémie, on n'avait pas le choix de fermer pour éviter d’avoir une propagation du virus, mais je pense que les mesures mises en place jusqu’à maintenant nous ont vraiment aidés, explique Mme Beaudoin.

Une partie de la Basse-Côte-Nord n’est pas reliée par la route au reste du Québec. L'avion et ce lien maritime sont les seuls moyens de rejoindre le reste du territoire.

Des touristes à Anticosti cet été

Aucune restriction spécifique n’est en vigueur pour les voyages vers l’île d’Anticosti. Ce qui permettra aux touristes d'utiliser le bateau pour se rendre sur l'île. Le directeur général de Tourisme Côte-Nord, Mario Leblanc, estime que c’est une excellente nouvelle.

Anticosti est prête, Anticosti veut de la villégiature.

Mario Leblanc, directeur général, Tourisme Côte-Nord

Peut-être qu'il est même question de devancer l'ouverture de la SÉPAQ Anticosti qui est prévue pour le 20 juillet, on se croise les doigts ça serait une bonne nouvelle, confie Mario Leblanc.

Le préfet de la MRC de la Minganie est mitigé

Le préfet de la MRC de la Minganie, Luc Noël, qui réclamait une desserte aérienne à bas prix pour l'île d'Anticosti, se dit à moitié satisfait par l’annonce de la reprise du transport des passagers à bord du navire Bella Desgagnés.

Selon M. Noël, la limite de 86 passagers imposée à bord du navire ne permettra cependant pas d’accueillir suffisamment de touristes sur l’île d’Anticosti. Il estime que la seule autre option de prendre l’avion pour se rendre sur l’île est trop coûteuse.

Ça coûte plus cher que pour aller à Cuba, donc je pense qu’il y a lieu d’amener des tarifs correspondants à ce que Relais Nordik offre pour tous les gens du Québec qui veulent y accéder. Moi, c’est ce que je demandais, soutient le préfet.

Au début de mois de juin, la compagnie Relais Nordik a annoncé que le Bella Desgagnés ne prendrait pas de croisiériste cette année. Alors qu'à l'habitude le Bella Desgagnés fait office de bateau de croisière, cette année le transport est strictement réservé aux déplacements d'un point A à un point B.

Avec des informations d'Alix-Anne Turcotti

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !