•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une élève du programme de préposé aux bénéficiaires atteinte de la COVID-19

La bâtisse de l'extérieur, avec des arbres et des gens devant.

Près de 200 élèves suivent une formation de trois mois au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir, à Trois-Rivières, pour devenir préposés aux bénéficiaires.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Une élève qui suivait la formation accélérée pour devenir préposée aux bénéficiaires au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir, à Trois-Rivières, a contracté la COVID-19.

Un dépistage préventif a été mené auprès de tous les aspirants préposés aux bénéficiaires, en prévision de leurs stages. C’est ainsi que l’élève a appris qu’elle était atteinte du virus.

Ses collègues de classe ont été informés jeudi de la nouvelle. La direction de la Santé publique a toutefois conclu qu'il n'y avait aucun risque de propagation chez les autres élèves, puisque les masques et les gants sont portés en tout temps lors des cours.

L'élève infectée a été placée en quarantaine et a donc dû interrompre sa formation. Elle ne pourra pas amorcer son stage ni terminer la formation cet été.

Deux élèves qui suivent le même programme au Centre de formation professionnelle Bel-Avenir ont déclaré ne pas être inquiètes à la suite de cette annonce, en raison des nombreuses précautions sanitaires mises en place.

On fait très attention, si on n’a pas notre masque, on garde notre deux mètres, témoigne Cathy Villeneuve. Il y a la distanciation, le masque et le nombre de fois qu’on se désinfecte les mains, en entrant et en sortant de la bâtisse et du local, affirme Julie Guilbert.

195 élèves ont amorcé la semaine dernière la formation de trois mois offerte par le Centre de formation professionnelle Bel-Avenir. Ils sont aujourd'hui 171 à poursuivre les cours.

L’objectif est de combler les quelque 400 postes de préposés aux bénéficiaires vacants au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ).

Le gouvernement du Québec a mis sur pied cette formation accélérée pour pallier le manque de main-d'oeuvre.

D'après les informations d'Amélie Desmarais

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Coronavirus