•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une étude italienne prouve que les moustiques ne transmettent pas le coronavirus

Des moustiques Aedes aegypti observés dans le laboratoire d'Oxitec à Campinas, au Brésil.

L'OMS avait déjà indiqué qu'il n'y avait aucune preuve que la maladie pouvait être transmise par ces insectes.

Photo : Reuters / Paulo Whitaker

Agence France-Presse

Une étude rendue publique jeudi par l'Institut national de la santé italien démontre que les moustiques ne transmettent pas le coronavirus, a annoncé l'Institut.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait déjà fait savoir qu'il n'y avait aucune preuve que la maladie pouvait être transmise par ces insectes, qui sont susceptibles de transmettre le paludisme, la dengue ou d'autres maladies quand ils piquent des humains.

Mais la dernière étude, réalisée en collaboration avec IZSVe, une organisation de recherche sur la santé animale, a démontré que le moustique tigre ou le moustique commun ne transmettaient pas la COVID-19.

Les tests ont prouvé que le virus, transmis aux moustiques en leur faisant ingérer du sang infecté, n'avait pas été capable de se dupliquer, a expliqué l'Institut dans un communiqué.

Il est donc impossible aux insectes de transmettre le virus par leurs piqûres.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !