•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les berges de l’île Kettle, une réserve naturelle, souillées de déchets

Une pile de déchets en tout genre et de sacs de poubelles sur une plage.

Les berges de l'île Kettle sont jonchées de déchets en tout genre, même s'il s'agit d'une réserve naturelle.

Photo : Gracieuseté

Radio-Canada

Même si elle jouit d’une certaine protection, l’île Kettle ne manque pas d’attirer des plaisanciers qui laissent derrière eux leurs déchets.

En principe, le public n’a pas accès à l’île Kettle, car elle est considérée comme une réserve naturelle privée en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel. Conservation de la nature Canada (CNC) — l’entité qui gère l’île — le tolère cependant à deux conditions.

La seule condition qu’on demande, c’est de ramasser les déchets et de ne pas déranger la faune, souligne Caroline Gagné, directrice de programme pour CNC. Elle déplore que les plaisanciers abusent de la flexibilité de l’organisme.

Notre mission, ce n’est pas de faire de la gestion des déchets. On rend nos sites accessibles au public avec une certaine tolérance, donc on s’attend à un niveau de respect en retour.

Caroline Gagné, directrice de programme pour Conservation de la nature Canada

Problème récurrent

Malgré le statut de l’île, il n’est pas rare de voir des déchets joncher ses berges, note Mme Gagné. Les déchets, c’est un problème récurrent : naturel, d’une part, parce que le courant apporte son lot de déchets […] sinon [il y a] les gens qui viennent qui manquent peut-être de civisme, qui ont de la misère à ramener leurs déchets parce qu’ils manquent de place sur leur bateau souligne-t-elle.

Ronald Charrette, un plaisancier, constate lui aussi l’ampleur du problème. Toutes les fois qu’on va là, c’est comme ça. Il y a des bouteilles cassées, des déchets, des restants de nourriture, des feux. Ça n’a pas de bon sens, relate-t-il en ajoutant que la présence de déchets le rebute et ne l'incite pas à retourner sur l’île Kettle.

La plupart des gens que je connais qui font du bateau sont très respectueux de la nature et de l’environnement, croit quant à lui Yvon Dompierre, le gérant de la Marina Kitchissipi. Ce n’est pas un problème.

Les corvées de nettoyage annuelles avec des groupes de bénévoles et de stagiaires ainsi que les efforts de sensibilisation ne suffisent manifestement pas à empêcher l’accumulation de détritus.

CNC dispose toutefois d’autres outils plus draconiens. Si les gens ne font pas preuve de civisme, on va peut-être intervenir pour interdire l’accès , fait valoir Mme Gagné.

Avec les informations de Fiona Collienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Pollution