•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de signalisation pour moins d'accidents sur les chantiers

Le reportage de Marie-Pier Mercier

Photo : Radio-Canada / Marie Maude Pontbriand

Le gouvernement du Québec a dévoilé une quarantaine de mesures pour améliorer la sécurité des travailleurs sur les chantiers routiers du Québec.

Le plan d’action 2020-2023 du gouvernement caquiste prévoit notamment l'utilisation de plus de radars pédagogiques pour sensibiliser les automobilistes au respect des limites de vitesse aux abords des chantiers routiers. Cette mesure s’ajoute à la trentaine de radars photo qui sont déjà déployés sur les chantiers depuis quelques années.

Un nouveau type de barrière sera aussi installé pour réduire l’exposition des signaleurs à la circulation routière, notamment sur les routes où la limite de vitesse est élevée.

Ce nouvel équipement permet aux signaleurs d’interrompre la circulation en abaissant une barrière avec une télécommande, ce qui leur permet de se tenir à l’écart des voitures.

Une barrière mobile pour chantier de construction accompagnée de panneaux de signalisation orange.

Un nouveau type de barrière mobile, déjà utilisé ailleurs au Canada, permettra aux signaleurs routiers québécois de se tenir à l'écart de la circulation.

Photo : Radio-Canada

Une piste de course

Le ministre des Transports du Québec, François Bonnardel, a qualifié le plan d’action du plus gros chantier pour la protection des travailleurs depuis la création du ministère.

Le ministre, qui avait organisé le point de presse sur le chantier de l’élargissement de l’autoroute Henri-IV, juge qu’encore beaucoup trop d’automobilistes sont inconscients du danger qu’ils représentent pour les travailleurs en étant distraits ou en roulant trop vite.

Le ministre des Transports François Bonnardel et la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault.

Le ministre des Transports François Bonnardel et la ministre de la Sécurité publique Geneviève Guilbault

Photo : Radio-Canada

Sur Henri-IV, la nuit, c'est une piste de course ou presque. Il faut encore une fois mieux sensibiliser et avertir les automobilistes.

François Bonnardel, ministre des Transports du Québec

Une bonification du parcours de formation des signaleurs est aussi annoncée ainsi qu'un programme de sensibilisation destiné aux employeurs.Toutes les mesures annoncées aujourd’hui seront inscrites dans un plan d’action global qui sera officiellement déposé à l’Assemblée nationale à la reprise des travaux cet automne.

Un bon début

Autant l’Association des travailleurs en signalisation routière du Québec que le syndicat des travailleurs de la construction jugent que les mesures annoncées sont un bon départ, mais qu’il faudra en faire bien davantage pour protéger les travailleurs.

Le président du syndicat, Carl Dufour, demande notamment à ce que les cônes qui délimitent les chantiers soient remplacés par une barrière physique plus solide.

Les cônes remplacés par des murets de béton, c’est encore plus important. Et la signalisation pour les chantiers actifs, quand il y a des travailleurs à pied d’oeuvre sur le chantier, ce serait important de le mentionner.

Le président de l’Association aimerait quant à lui que la formation en ligne des contrôleurs soit convertie en formation en classe, ou à tout le moins qu’on ajoute une période de mentorat pour les nouveaux signaleurs sur les chantiers.

Depuis qu'on a ces formations-là [en ligne], on a une hausse des accidents au Québec , dénonce le signaleur.

Accidents sur les chantiers de 2017 à 2019

  • 1690 accidents
  • 2309 victimes (70 signaleurs)
  • 24 morts (5 signaleurs)

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique