•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique en position avantageuse pour reprendre les tournages

Une équipe de cinéma tourne un film sous le soleil.

Une équipe de tournage au centre-ville de Vancouver (archives).

Photo : Radio-Canada / Philippe Moulier

Radio-Canada

L'industrie du cinéma de la Colombie-Britannique espère retrouver un semblant de normalité dans les prochaines semaines. Le faible taux de transmission du coronavirus rendrait la province plus attrayante pour les producteurs qui doivent choisir un endroit où reprendre les tournages.

Alors que la province entre dans la troisième phase du déconfinement, l’industrie cinématographique de la Colombie-Britannique espère pouvoir sauver l’année 2020, qui s’annonçait prometteuse.

Creative B.C., un organisme provincial qui soutient le milieu créatif, affirme que des producteurs de films et de téléséries veulent déjà revenir faire des films. Toutes les productions en cours ont été suspendues en mars à cause de la pandémie de COVID-19.

Des productions qui étaient ici veulent revenir, mais nous recevons aussi des appels de nouvelles séries, qui voyaient la Colombie-Britannque comme une option avant la COVID-19, dit la PDG de Creative B.C., Prem Gill.

Mme Gill affirme que des producteurs appellent afin de se renseigner sur les conditions dans la province. Y a-t-il de l’espace en studio? Est-ce que des équipes sont disponibles?

Elle ajoute que le faible taux de transmission du coronavirus dans la province suscite de l’intérêt pour la province.

Hollywood Nord paraît très bien

Le premier ministre John Horgan souligne que le succès de la Colombie-Britannique dans la lutte contre la COVID-19 se compare favorablement à la situation qui existe en Californie, un pôle de l’industrie du cinéma.

Comparé à Hollywood, Hollywood Nord paraît très bien, a-t-il lancé lors d’une conférence de presse mercredi en faisant référence à l’industrie du cinéma locale.

Le représentant commercial de la section locale 891 de l'Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma (AIEST), Phil Klapwy est du même avis. Ce syndicat représente quelque 14 500 artistes et techniciens de l’industrie cinématographique de la Colombie-Britannique.

Si je devais choisir entre tourner à Los Angeles ou à Vancouver, en ce moment, je sais où je voudrais aller, et les producteurs ont le même sentiment,

Phil Klapwyk, représentant commercial de l'AIEST

L’excellent travail de la Dre Bonnie Henry et de toute la population de la Colombie-Britannique afin d'aplatir la courbe a fait de la Colombie-Britannique un endroit très attirant pour tourner, explique-t-il.

Phil Klapwyk précise que la suspension des productions en raison de la pandémie a été dévastatrice pour les travailleurs de l’industrie. Certains travailleurs de préproduction et de postproduction, comme des comptables et des monteurs, ont cependant été en mesure de garder leur emploi, généralement en travaillant à distance.

Des travailleurs du secteur de l’animation ont aussi pu rester en poste.

Éviter les arrêts complets

Prem Gill et Phil Klapwyk s’entendent pour dire que le principal défi sera de faire en sorte que le travail sur les plateaux soit fait de façon sécuritaire en conformité avec les nouveaux standards d’hygiène.

Les équipes devront porter de l’équipement de protection personnelle, mais d’autres solutions sont aussi envisagées, comme la réécriture de certains scénarios et l’utilisation de technologies comme les grues pour maintenir les équipes de caméra à distance.

Nous voulons nous assurer d’écouter les directives de la santé publique afin d’éviter un autre arrêt complet et qu’on puisse continuer de travailler de cette nouvelle façon, dit Mme Gill.

M. Klapwyk espère que l’industrie retrouvera un semblant de normalité d’ici la fin de l’été, bien qu’il soit peu probable que la situation revienne complètement à la normale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Industrie culturelle