•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chute d'un arbre tue 15 hérons juvéniles à Tsawwassen

Cinq hérons apparemment morts gisent sur le sol.

Dix-sept grands hérons bleus sont tombés au sol après que l'arbre abritant leurs nids se soit écrasé.

Photo : Wildlife Rescue Association of B.C.

La chute d'un arbre sur le territoire de la Première Nation Tsawwassen a tué 15 grands hérons bleus juvéniles et en a blessé deux autres. L'arbre tombé abritait leurs nids.

L'Association pour la sauvegarde des animaux sauvages de Burnaby a été contactée par un témoin qui a vu un arbre abritant trois nids de hérons tomber au sol.

Trop jeunes pour s'envoler

La gérante de la clinique du refuge géré par l'Association, Janelle Stevenson, explique que les hérons juvéniles tombés au sol faisaient la moitié de la taille d'un grand héron bleu adulte et qu'ils avaient moins de quatre semaines, ce qui fait en sorte qu'ils n'étaient pas prêts à prendre leur envol.

Ils étaient trop jeunes pour sortir du nid, alors ils n'avaient aucune chance de s'échapper en s'envolant, dit-elle.

Les grands hérons bleus vivent dans la grande région de Vancouver et reviennent chaque année dans les mêmes héronnières, où ils nichent en groupe. Une de ces héronnières est à Tsawwassen, au sud de Vancouver.

Trois hérons bleus.

Un héron juvénile blessé dans l'accident de Tsawwassen est soigné dans un refuge de Burnaby.

Photo : Paul Steeves

Selon Janelle Stevenson, l'arbre est tombé en raison du sol instable. Elle explique qu'à cause de la perte de leur habitat, les hérons peuvent parfois nicher dans un environnement qui n'est pas sécuritaire, comme sur des arbres malades.

Des bénévoles ainsi que des membres de la Première Nation Tsawwassen ont aidé à localiser les hérons juvéniles et les ont rapidement envoyés au refuge.

De multiples fractures

Six de ces hérons avaient survécu à leur chute, mais leur examen par un vétérinaire a montré qu'ils avaient de multiples fractures et des dommages internes.

Seuls deux de ces hérons ont survécu et ils se remettent en ce moment, explique Janelle Stevenson. Leur système nerveux central est endommagé. Leurs chances de survie sont compromises, ils sont anémiques et souffrent de blessures multiples.

Janelle Stevenson explique que les parents ont abandonné les nids après la chute de l'arbre parce que les chances de survie des hérons juvéniles étaient faibles.

Convalescence en groupe

Les hérons survivants ont été placés avec d'autres hérons et reçoivent des soins constants. On les a mis ensemble parce que c'est une espèce très grégaire, explique Janelle Stevenson. Ils aiment vivre en colonies. Ils sont en convalescence ensemble, mais ils viennent tous de différents endroits.

Le ministère de l'Environnement a placé le grand héron bleu sur la liste provinciale des espèces en péril, à cause du déclin de leur population. Leurs nids et leurs oeufs sont protégés par la loi provinciale sur la vie sauvage.

D'après les informations de Meera Bains

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Incidents et catastrophes naturelles