•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Taquiner le poisson... au Musée de la civilisation

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
L'exposition "Histoires de pêche" est en salle jusqu'au 6 septembre 2021

Le reportage de Claudia Genel

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Claudia Genel

Les amateurs de pêche seront comme des petits poissons dans l’eau au Musée de la civilisation, cet été.

Histoires de pêche est la nouvelle exposition qui prend l’affiche à Québec, le 26 juin.

Les mordus et les simples taquineurs de poissons auront du plaisir à la découvrir.

Il y a dans cette exposition-là un sentiment de sérénité, de bien être, comme si on était en pleine nature sur le bord d'un lac, qui fait un bien fou surtout après trois mois de confinement, explique Stéphan La Roche, le président directeur général du Musée de la civilisation.

Un total de 350 objets sont exposés pour expliquer aux visiteurs l’évolution de la pêche sportive en eau douce de la Belle Province.

Chez nous, la pêche sportive remonte au 18e siècle. Aujourd’hui, plus de 1,2 million de permis de pêche sont délivrés chaque année au Québec.

Un canot vert, assez vieux, dans une salle d'exposition.

Ce canot proviendrait du camp que possédait la famille Rockefeller de New York au Club Tourilli dans la région de Portneuf.

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Des histoires de pêche, il y en a eu d’innombrables au fil des siècles.

Dans cette exposition, le Musée en raconte quelques-unes de ces histoires, certaines moins vraies que les autres. On y parle de rivières et de lacs poissonneux ainsi que de sites à faire rêver n'importe quels pêcheurs.

Un lac virtuel, bleu, avec des conifères autour, dans une salle d'exposition.

Un lac virtuel et immersif a été réalisé en collaboration avec la firme Graphics eMotion.

Photo : Radio-Canada / Claudia Genel

Le Musée propose aussi une expérience sur un lac virtuel interactif et immersif.

Vous pourrez tenter d'y capturer la fameuse perchaude à fourrure. Les enfants se plairont à vouloir sortir la plus grosse prise de la journée, question que les histoires de pêche se perpétuent encore durant plusieurs générations.

Par ailleurs, c'est une exposition où il y a beaucoup d'espace, donc on ne ressent pas vraiment les contraintes des mesures sanitaires.

On a fait certains petits ajustements. Par exemple, il devait y avoir certains écouteurs, maintenant ce sont des haut-parleurs. Les gens peuvent sortir leurs appareils et aller sur l'application mobile. Donc ça se passe très bien, complète Stéphan La Roche.

Histoires de pêche est présentée au Musée de la civilisation de Québec jusqu'au 6 septembre 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !