•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Armé d'un pistolet 9 mm chargé, en plein jour, à Québec

Affiche du Palais de Justice de Québec

Palais de Justice de Québec

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Une femme de Québec a eu la surprise de tomber face à face avec un inconnu armé d'un pistolet 9 mm, le mois dernier, dans sa résidence de l'arrondissement Val-Bélair.

Nicolas Champagne cherchait le conjoint de la femme, avec qui il désirait avoir une discussion.

L'homme de 28 ans a plaidé coupable plus tôt cette semaine au palais de justice de Québec, d'avoir eu en sa possession une arme prohibée chargée lors des événements survenus le 25 mai.

Il était environ 16 h 45 lorsque la femme a indiqué que son conjoint se trouvait dans la cour arrière.

Envoyé par « Le gros »

Muni de gants, d'une roulette de ruban Duck Tape et de son 9 mm, Champagne a demandé au conjoint d'entrer dans le cabanon pour discuter, selon les faits relatés par le procureur de la poursuite, Me Thomas Jacques.

Il a dit que c'est un dénommé "Le gros" qui l'envoyait, a rapporté Me Jacques.

Le conjoint a refusé d'entrer dans le cabanon, tout en indiquant que ce n'était pas une bonne idée d'agir de la sorte, en plein jour, alors que les voisins pouvaient les apercevoir.

C'est exactement ce qui s'est produit, puisqu'un voisin a composé le 911, forçant Champagne à prendre la fuite à bord d'une Kia Optima blanche.

Il n'aura fallu qu'une dizaine de minutes aux policiers pour intercepter le véhicule et procéder à l'arrestation de Champagne.

Ce dernier était alors en possession d'un pistolet Smith et Wesson, chargé de dix balles, et portait une plaque d'identification policière à la ceinture.

Les agents ont retrouvé un pic artisanal dans le véhicule, en plus d'une note indiquant le nom, l'adresse et la description physique de l'individu qu'il venait d'aller visiter.

Le véhicule à maman

La poursuite a demandé la saisie des objets retrouvés et ayant servi au crime, mais a remis le véhicule à sa propriétaire.

Nicolas Champagne avait emprunté la voiture de sa mère pour répondre à la commande du dénommé Le gros .

En plaidant coupable rapidement, il évite que la preuve détenue par la poursuite soit divulguée publiquement pendant le processus judiciaire.

L'homme de 28 ans au crâne rasé et à la barbe fournie a écopé d'une peine de 3 ans et 5 mois.

Il avait déjà des antécédents judiciaires, ayant notamment été condamné pour un vol qualifié en 2017.

En raison de ses condamnations antérieures, il ne devait pas, en principe, être en possession d'une arme à feu, même légale.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Québec

Procès et poursuites