•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Université Victoria blâmée dans un rapport sur un accident d’autocar

Un autocar est remorqué après un grave accident de la route.

Deux étudiants sont morts lors d'un accident d'autocar en septembre 2019 (archives).

Photo : Dean Stoltz/CHEK News

Radio-Canada

Un rapport publié jeudi note des lacunes dans la préparation de l'Université Victoria et sa réponse suivant l’accident d'autocar qui a fait deux morts et plusieurs blessés parmi les étudiants entre Port Alberni et Bamfield, en septembre 2019.

Les recommandations du rapport couvrent notamment les préparatifs de départ, le mode de transport et les protocoles d’urgence.

L’Université Victoria écorchée

Ross Cloutier, un expert en prévention des risques associés au plein air de Bhudak Consultants, a rédigé le rapport après avoir interrogé tous les survivants de l’accident et leurs parents. Il a également parlé avec les familles des deux victimes et passé en revue les préparatifs et les politiques de l’Université.

Il signale notamment des lacunes dans l’approche de l’Université à la suite des événements. Il note, par exemple, une évaluation déficiente de la gravité de l’accident et des ressources à mettre en place pour répondre adéquatement aux besoins des étudiants et de leurs familles.

L’Université est également critiquée pour sa supervision insuffisante du voyage de 2019, où des étudiants bénévoles tenaient le rôle de chef de groupe.

Il s’agit là d’une situation inadéquate qui présume que tout ira bien lors du voyage et qu’il n’y aura aucun imprévu nécessitant la prise de décisions institutionnelles, peut-on lire dans le rapport.

Le président de l'Université Victoria, Jamie Cassels, a présenté ses excuses aux personnes ayant survécu à l'accident, à leurs proches, et aux familles des victimes par communiqué.

Nous acceptons totalement les recommandations du rapport et nous travaillons déjà sur leur mise en oeuvre afin d’éviter qu’un tel accident ne se reproduise.

Une citation de Jamie Cassels, président de l’Université Victoria

L’Université s’engage notamment à procéder à une évaluation des risques avant chacun des prochains voyages vers Bamfield, qui devront être faits de jour. Une trousse de premiers soins adaptée à la taille du groupe, du personnel et un système de communication par satellite seront également ajoutés aux futurs trajets.

Il n’y a pas de réseau cellulaire sur le tronçon de route de 85 kilomètres qui sépare Port Alberni et Bamfield.

Un problème connu

L'établissement affirme qu'il réclame que le gouvernement de la Colombie-Britannique améliore l’état de cette route, jugée dangereuse. L’ombudsman pour la sécurité forestière avait déjà averti la province des dangers que présentait ce corridor en 2008.

Il n’y aura pas de voyage organisé vers le Centre des sciences marines de Bamfield avant le mois d’avril 2021 en raison des restrictions liées à la pandémie de COVID-19.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.