•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet immobilier pourrait voir le jour sur le site du golf de Stoneham

L'affiche du terrain de golf de Stoneham

Le terrain de golf de Stoneham

Photo : Radio-Canada

Le paysage à l’entrée de Stoneham risque de se transformer au cours des prochaines années. Un promoteur, Oïkos Construction, souhaite faire l’acquisition du terrain de golf pour y réaliser un projet domiciliaire.

Une offre d’achat conditionnelle aurait d’ailleurs été acceptée par les actuels propriétaires du terrain de golf.

Oïkos Construction n’a pas présenté de projet à la municipalité. L’entreprise préfère connaître l’opinion des citoyens avant de concevoir les plans.

Un drapeau sur le terrain de golf de Stoneham

Une partie du terrain de golf de Stoneham

Photo : Radio-Canada

Sondage lancé

Un sondage de dix questions a été mis en ligne sur la page Facebook de la municipalité de Stoneham-et-Tewkesbury.

C’est la beauté de la chose. Il n’y a pas de projet. Ces consultations ont pour but de définir adéquatement le projet. Les promoteurs se sont montrés extrêmement soucieux de ne pas déplaire à la population, d’avoir un projet qui soit harmonieux , explique le maire, Claude Lebel.

Les promoteurs demandent entre autres aux citoyens de leur indiquer quels usages ils aimeraient faire d'un éventuel développement, quelles conditions devraient être incluses dans le développement du site, quels éléments complémentaires pourraient contribuer à améliorer la qualité du site et quels éléments du club de golf actuel devraient être préservés.

Activité maintenue

Le maire de Stoneham affirme qu’il n’est pas question de faire disparaître les deux parcours de 18 trous. Une partie sera possiblement modifiée, mais le golf ne sera pas complètement éliminé.

Il s’agit d’une façon de rendre l’activité plus rentable.

C’est une tendance dans toute l’Amérique du Nord. Les terrains de golf qui n’ont pas d’autres services ou produits à offrir sont en descente. On le voit, dans la région de Montréal, les golfs qui s'en tirent le mieux, ce sont ceux qui peuvent offrir un certain niveau de logements et de commerces sur le site, souligne Claude Lebel.

Le document du sondage mentionne que le secteur à l'étude est situé à l'extérieur du périmètre d'urbanisation et fait partie du bassin versant du lac Saint-Charles. [...]Plusieurs contraintes sont présentes sur le site, telles que les zones inondables, les pentes de 25 %, les cours d'eau et la servitude d'Hydro-Québec.

Pas de dérogation

Le maire assure qu’il n’y aura pas de dérogation possible.

C’est clair. Une des contraintes majeures, c’est de s’en tenir aux normes du Règlement de contrôle intérimaire de 2019.Tout devra être fait dans les règles de l’art au niveau de la rétention d’eau, les eaux de ruissellement, des branchements aux égouts. On ne fera aucun accroc environnemental. C’est la condition de base, affirme le maire.

Élus favorables

Le conseil municipal semble tout de même favorable à la réalisation d’un projet immobilier sur le site du golf de Stoneham.

Notre responsabilité, c’est d’assurer une longévité financière, socio-économique et culturelle à la communauté. Des projets bien orchestrés, générateurs de nouveaux revenus, de sources d’emplois, le conseil est entièrement favorable à ça , souligne Claude Lebel.

Échéancier

Les citoyens ont jusqu’au 20 juillet pour remplir le questionnaire. Des consultations publiques auront également lieu par la suite. Les résultats de ces démarches devraient être connus au début de 2021.

C’est là qu’on devrait avoir une meilleure idée du projet, avec des dessins en 3D et tout, souligne le maire.

Le projet, s’il est accepté, ne sera pas réalisé avant quelques années.

La direction du club de golf de Stoneham n’a pas été en mesure de répondre à nos demandes d'entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Immobilier