•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveaux reculs de l'emploi au Canada en avril

La plus forte baisse relative, 13,1 %, a eu lieu au Québec.

Des sièges installés sur des tables hautes dans un restaurant de Québec

Les baisses d'emploi par province reflètent plusieurs facteurs, dont la sévérité des mesures de confinement dans chaque province, les différences de la part de l'emploi dans chaque secteur et la gravité de la pandémie.

Photo : Radio-Canada

La Presse canadienne

Après avoir fait état d'une baisse de près de 1 million d'emplois en mars, Statistique Canada signale qu'en avril, l'emploi salarié a reculé au pays de 1,83 million de plus, ou de 11,4 %, ce qui a porté le total des pertes depuis février à 2,769 millions d'emplois, une culbute de 16,3 %.

Comparativement à mars, l'emploi salarié a reculé dans toutes les provinces en avril. La plus forte baisse relative a été observée au Québec, de 13,1 %.

Le Québec a aussi enregistré la baisse cumulative de l'emploi la plus marquée depuis février, de 19,4 %. À ce chapitre, la deuxième plus faible baisse au Canada a été relevée au Nouveau-Brunswick, de 13,3 %.

Statistique Canada signale que les baisses d'emploi par province reflètent plusieurs facteurs, y compris la sévérité des restrictions et les fermetures obligatoires dans chaque province, les différences de la part de l'emploi dans chaque secteur, ainsi que la gravité de la pandémie de COVID-19.

Quant aux heures travaillées, leur total a reculé de 8 % au Canada en avril, ce qui a porté la baisse totale enregistrée depuis février à 15,1 %.

Cependant, dans les hôpitaux, le nombre total d'heures travaillées a progressé de février à avril et la rémunération des heures supplémentaires a augmenté de 31,2 %. Néanmoins, le nombre d'employés salariés travaillant dans les hôpitaux a reculé de 2 % de février à avril, sous l'effet de l'annulation ou du report d'un grand nombre de consultations et de traitements non urgents.

Dans le secteur des biens, les pertes d'emplois les plus prononcées de février à avril ont été enregistrées dans le secteur de la fabrication.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Emploi

Économie