•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pluie fait diminuer l’intensité du feu au nord du lac Saint-Jean

Des avions-citernes sont stationnés à l'aéroport de Roberval.

Des avions de la SOPFEU à la base de Roberval

Photo : Radio-Canada / Philippe L'Heureux

La pluie continue de donner un peu de répit aux pompiers forestiers qui combattent l’incendie de forêt au nord du lac Saint-Jean.

Une quantité d'environ 50 mm de pluie est tombée depuis lundi dans le secteur de Chute-des-Passes.

Des précipitations sont encore attendues, ce qui devrait permettre de diminuer l’intensité du brasier. Les pompiers pourront aussi s’aventurer davantage à l’intérieur du périmètre.

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) évalue toujours la superficie de l’incendie à 62 000 hectares. Le feu est contenu, mais les flammes ravagent toujours la forêt et elles sont loin d’être éteintes.

Les pompiers doivent agir rapidement puisque le temps sec et la chaleur doivent revenir la semaine prochaine.

À partir du 30 juin, on prévoit une autre période de sécheresse, alors pour la maîtrise, ça va être un petit peu plus difficile, évidemment. Le feu pourrait avoir une autre activité s’il répond à ce niveau de sécheresse et à la chaleur qui va augmenter au cours des prochains jours.

Josée Poitras, agente à la prévention et aux communications de la SOPFEU

Encore du renfort

Le nombre de pompiers forestiers dans le secteur de Chute-des-Passes devrait gonfler à 240 d’ici vendredi puisqu’une soixantaine de sapeurs doivent arriver de l’Alberta et du Manitoba. Leur intervention est cruciale pour arriver à maîtriser l’incendie et à éteindre les points les plus chauds. Les avions-citernes de la SOPFEU sont toujours mis à contribution.

Il faut s’assurer que le feu ne revienne pas lorsque le vent va affecter le combustible et qu’il y aura des températures chaudes. Il pourrait y avoir un rallumage de feu.

Josée Poitras, porte-parole, SOPFEU

L'ampleur des dégâts

Le chemin forestier de la zec Chute-des-Passes est toujours fermé. Les propriétaires de chalets ne peuvent pas encore aller au-delà du kilomètre 57.

Certains ignorent si leur chalet a brûlé. Gaétan Sirois a eu la triste confirmation que c’était le cas pour le sien. Un de ses amis, travailleur forestier, a photographié ce qu’il reste de la résidence secondaire

Un chalet détruit.

Le chalet de Gaétan Sirois a été complètement détruit par les flammes.

Photo : Facebook : Gaétan Sirois

Ça m’arrache le coeur encore, ma femme aussi, mon frère aussi. C’est un désastre. On ne peut pas avoir pire que ça. Tout est fauché. Notre feu dehors avait des roues de caoutchouc, tout est fondu. Ma brouette, les roues sont fondues. Ça a cuit. En plus, ce serait rien que des villégiateurs qui se promenaient là. Ils ont décidé de faire cuire quelques truites dans un chemin. Les truites, j’espère qu’ils ne les ont pas digérées.

Le chalet de M. Sirois était son projet de retraite.

Feux à ciel ouvert

Signe que les conditions météorologiques s’améliorent : les feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité sont de nouveau permis presque partout au Québec. L’interdiction a été levée jeudi matin. Seuls un secteur au Saguenay-Lac-Saint-Jean et un autre à l’est de la Côte-Nord doivent encore se plier aux restrictions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !