•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Whistler se prépare à accueillir les touristes pendant la phase 3 du déconfinement

Whistler.

Le centre de villégiature Whistler-Blackcomb ouvrira ses portes le 29 juin.

Photo : www.whistler.com

Le centre de villégiature Whistler-Blackcomb compte rouvrir ses portes le 29 juin. Cette réouverture est possible, car le premier ministre John Horgan a annoncé le passage de la province en phase 3 du redémarrage graduel des activités économiques en Colombie-Britannique.

La phase 3 comprend la réouverture des hôtels et des centres de villégiature pourvu qu'ils puissent se plier aux règles sanitaires mises en place par la médecin-hygiéniste en chef Bonnie Henry.

Pas de retour à la normale

Cela peut être un très bon été pour nous, a déclaré John Horgan, mais rappelez-vous, ce n'est pas un retour à la normale.

Les voyages à l'intérieur de la province n'ont jamais été interdits, mais beaucoup de commerces au sein de l'industrie touristique ont fermé leurs portes volontairement.

Selon la présidente de la chambre de commerce de Whistler, Melissa Pace, une augmentation du nombre de voyageurs britanno-colombiens va aider beaucoup de commerces à renflouer une partie de leur mauvaise saison touristique.

C'est enthousiasmant pour nous, dit-elle, on est basés sur le tourisme et c'est important pour nous que ce soit des visiteurs locaux, régionaux ou de la province. On aimerait les voir revenir.

Réouverture le 29 juin

L'entreprise Val Resorts, propriétaire du centre de villégiature Whistler-Blackcomb, imposera de nouvelles règles aux randonneurs et aux amateurs de vélo de montagne qui viendront visiter leurs installations.

Marc Riddell portant un masque.

Le porte-parole de Whistler Blackcomb, Marc Riddell, prépare la réouverture de la station au public.

Photo : Jesse Johnston / CBC

Selon son porte-parole Marc Riddell, les clients seront obligés de porter un masque en attendant les remonte-pentes, et moins de passagers seront permis dans chaque cabine des téléphériques.

On sait que beaucoup de gens attendent l'ouverture avec impatience et ont hâte d'aller profiter du plein air, dit Marc Riddell. C'est le meilleur endroit pour le faire, mais on n'a aucune idée de ce à quoi notre clientèle va ressembler.

Manque de travailleurs étrangers

Le centre de villégiature doit toutefois surmonter certains défis : entre autres trouver les employés nécessaires, car beaucoup d'employés mis à pied en mars ont quitté la région.

Une enquête de la Chambre de commerce de Whistler a montré que 60 % des commerces ont mis à pied leur personnel pendant la pandémie. Ces employés saisonniers sont pour la plupart retournés dans leurs pays d'origine.

Cela va être difficile de revenir ici à cause des règles de quarantaine.

Melissa Pace, présidente, Whistler

Beaucoup de commerces ont demandé à leurs employés de rentrer chez eux parce que c'était plus sécuritaire durant cette période, explique Melissa Pace.

On va maintenant devoir compter sur notre main-d'oeuvre saisonnière qui travaille avec nous depuis longtemps, conclut-elle.

Avec les informations de Jesse Johnston

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !