•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fête nationale s'est poursuivie sur les balcons et dans les cours

Un homme et une femme agitent chacun un drapeau du Québec sur leur balcon.

Le Mouvement national des Québécoises et des Québécois invitait les citoyens à chanter, sur leur balcon ou dans leur cour, la chanson Gens du pays, de Gilles Vigneault, mercredi en soirée.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dans la continuité du spectacle de la fête nationale, qui a eu lieu de façon virtuelle la soirée du 23 juin, les Québécois ont été invités à sortir dans leur cour ou sur leur balcon mercredi pour chanter la chanson de Gilles Vigneault, Gens du pays, à compter de 19 h.

Martine Desjardins, directrice générale du Mouvement national des Québécoises et des Québécois, a indiqué, en entrevue sur les ondes d'ICI RDI, que cette idée émanait du Comité de la fête nationale de Montréal.

C’est une façon de dire qu’on souligne de façon unie, tout le monde ensemble, cette journée particulière au Québec. Il y a beaucoup de gens qui sont déçus de ne pas pouvoir se rassembler. C’est une façon d’être ensemble, chacun chez soi, a expliqué Mme Desjardins.

Le spectacle traditionnel de la Saint-Jean a pris une allure particulière cette année en raison de l’interdiction des rassemblements. Il a eu néanmoins lieu et a été diffusé sur les quatre réseaux nationaux.

C’était un défi de l’organiser dans le contexte de la pandémie.

Le début des préparatifs de l’événement a coïncidé avec le début du confinement. Habituellement, les organisateurs travaillent sur environ 700 événements qui se tiennent partout au Québec pendant la fête nationale.

Il fallait donc repenser toute l’organisation en fonction des circonstances. Mme Desjardins a indiqué que plus de 7500 trousses, contenant des drapeaux et des banderoles, ont été envoyées aux quatre coins du Québec pour que les gens puissent décorer chez eux, pavoiser, assumer leur fierté nationale.

En temps de pandémie, c’est important de souligner notre fierté nationale, de relever la tête.

Martine Desjardins, du Mouvement national des Québécoises et des Québécois

Martine Desjardins a indiqué que le spectacle a été tout un succès et un tour de force de le faire en respectant les mesures de distanciation et sans public également.

Concernant l’absence de drapeaux sur la scène du spectacle, qui a suscité certaines critiques, Mme Desjardins a estimé que la critique était légitime.

On a sous-estimé le fait qu’il n’y a pas de foule, les drapeaux étaient beaucoup moins visibles. C’est une critique constructive, on ne nous reprendra plus là-dessus pour les années à venir, a-t-elle assuré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société