•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sommet de cas de COVID en Nouvelle-Écosse, mais pas de retour des restrictions

Il y a eu chaque jour 1000 nouveaux cas confirmés par test PCR dans la dernière semaine.

Un travailleur portant des gants médicaux bleus place des éprouvettes dans un plateau.

Chaque jour, près d'un millier de nouveaux cas de COVID ont été confirmés par un test PCR dans la dernière semaine en Nouvelle-Écosse.

Photo : Reuters / Kai Pfaffenbach

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a indiqué jeudi qu’il n’avait pas l’intention de revenir sur sa décision d’abolir la quasi-totalité des mesures de précaution contre la COVID-19, même si la maladie est à un niveau record en ce moment dans la province.

Jeudi, le premier ministre Tim Houston a indiqué que la province venait de décompter, en une seule journée, 1300 nouveaux cas de COVID-19 confirmés par un test PCR.

Cela représente un nouveau record quotidien, battant les 1184 résultats positifs obtenus le 2 janvier 2022, en pleine vague Omicron.

Dans le bilan hebdomadaire du ministère de la Santé de la Nouvelle-Écosse, on signale 6991 cas positifs confirmés par test PCR dans les 7 derniers jours, ce qui équivaut à près de 1000 nouveaux cas quotidiens.

Ce total n’inclut pas les résultats positifs obtenus par test rapide, que les citoyens peuvent faire chez eux.

Il y avait jeudi 56 personnes hospitalisées à cause de la COVID-19 en Nouvelle-Écosse.

Huit personnes sont mortes de cette maladie durant la semaine du 31 mars au 6 avril.

Malgré ces données, la province n’a pas l’intention de réimposer des mesures pour contrer la COVID. Les restrictions sur les heures d’ouverture et le port obligatoire du masque dans les lieux publics intérieurs ont été abandonnés le mois dernier, et l’état d’urgence en vigueur pendant deux ans a pris fin.

Le premier ministre et les deux médecins regardent une salle de consultation.

Tim Houston, premier ministre de la Nouvelle-Écosse, lors d'une visite à l'Hôpital général Northside, à North Sydney, le 25 octobre 2021.

Photo : Radio-Canada / Tom Ayers

Un nombre minimal de mesures demeurent en place, comme la quarantaine des gens déclarés positifs, et le port du masque dans les établissements de santé.

Les choses ont changé. Nous avons un taux de vaccination élevé. Ce variant est différent. Ce sont les faits, a maintenu le premier ministre Houston.

Les restrictions ont donc fait leur temps, selon M. Houston. Il assure que ces décisions difficiles n’ont pas été prises à la légère.

Les hôpitaux à 99,5 % de leur capacité

Mercredi, la régie provinciale de santé a fait savoir que les hôpitaux de la province étaient à 99,5 % de leur capacité, et devaient composer avec l’absence de 625 travailleurs, en isolement à cause de la COVID.

La Dre Shelley Deeks, médecin hygiéniste en chef adjointe de la Nouvelle-Écosse, a déclaré jeudi que les hospitalisations et les décès dont la COVID est responsable n’ont pas atteint un niveau inquiétant dans la province.

Le nombre d’hospitalisations est plutôt faible, dit-elle, lorsqu’on considère le nombre élevé de cas actifs.

Elle ajoute qu’il y a présentement trois fois moins d’hospitalisations que durant la première vague, et cela est principalement dû à l’impact de la vaccination.

Selon les données compilées par la province entre le 4 janvier et le 24 mars, les personnes non vaccinées qui attrapaient la COVID avaient 5 fois et demie plus de risques de se retrouver à l’hôpital qu’une personne ayant reçu ses deux doses de vaccin.

Durant la vague Omicron, les personnes n’ayant pas reçu deux doses de vaccin avaient 3 fois plus de risques de mourir de la COVID qu’une personne ayant reçu deux doses, et 6 fois plus de chance de mourir qu’une personne ayant reçu sa dose de rappel.

Avec les informations de CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.