•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un premier projet « novateur et unique » de production d'hydrogène au pays

Symbole de l'hydrogène

L'hydrogène peut être produit à partir des énergies fossiles ou par utilisation d'électricité.

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

La Saskatchewan se prépare à accueillir un projet de production d’hydrogène que la province décrit comme étant « novateur et unique en son genre ».

L’entreprise Proton Technologies déploiera son procédé breveté pour extraire l’hydrogène des réservoirs de pétrole existants, tandis que le dioxyde de carbone demeurera emprisonné dans le sol.

La Saskatchewan est un endroit idéal pour investir et faire des affaires, en particulier dans le secteur de l’énergie. Nous avons des plans passionnants pour faire progresser et étendre cette technologie, dit Grant Strem, président et directeur général de Proton Technologies, une entreprise basée en Alberta.

Cette technologie de pointe est le premier déploiement commercial de ce type dans le monde et elle a le potentiel de réutiliser des puits, des champs et des installations abandonnés, explique la province.

Ce projet d’hydrogène est avantageux pour tous : il a une structure à faible coût et n'aura aucune émission. Il va profiter à la fois à l’économie et à l’environnement, vante Bronwyn Eyre, la ministre de l’Énergie et des Ressources.

Le député de Kindersley, Ken Francis, se réjouit d’être le siège de cette initiative qui emploie déjà 14 personnes dans la région de Kerrobert et qui a le potentiel d’engager jusqu’à 30 personnes d’ici la fin de l’année. Ce projet a le potentiel de nous mener à une plus grande diversification et à une meilleure croissance économique, et ce, malgré les temps difficiles.

Ce projet s’avère être la première initiative approuvée dans le cadre du Saskatchewan Petroleum Innovation Incentive du gouvernement provincial. Le programme offre un crédit de redevance transférable de 25 % sur les projets d’innovation admissibles.

La province dit être ouverte à entendre de nouveaux projets et ciblera ceux qui sont liés à l’amélioration de la récupération du pétrole et du gaz, à la gestion des impacts environnementaux, à la transformation de la valeur ajoutée et à la commercialisation des sous-produits de la production.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !