•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Ville d’Ottawa fait face à un déficit de 192 M$

Vue de drone avec la rue Laurier d'Ottawa. À droite de la photo se trouvent l’hôtel de ville et le palais de justice.

L'avenue Laurier d'Ottawa, avec vue sur l’hôtel de ville et le palais de justice.

Photo : Gracieuseté : Peter Warren

Radio-Canada

La Ville d'Ottawa prévoit un déficit de 192 millions de dollars d'ici la fin de l'année, ce qui pourrait signifier la réduction de certains services, à moins que les autres ordres de gouvernement n'apportent de l’aide aux municipalités, a entendu le conseil municipal, mercredi.

Les villes n’ont pas le droit d’accumuler de déficits. Le plan qui a été proposé au conseil municipal pour l'éponger suggère, entre autres, d’utiliser des fonds de réserve et d'annuler des projets d’immobilisation de l’ordre de 82 millions de dollars.

L’exécution de cette proposition de l’équipe des finances de la Ville d'Ottawa voudrait dire que la Municipalité n’aurait plus de réserves et devrait augmenter ses taxes foncières pour le prochain exercice financier.

Le directeur municipal, Steve Kanellakos, a déclaré au conseil que la Ville était en bonne santé fiscale au cours de la dernière décennie, tout en ajoutant que la pandémie a créé une pression financière à laquelle nous n'aurions jamais pu nous préparer.

Conséquences sur les finances municipales :

  • 241 M$ en pertes de revenus
  • 77 M$ en coûts supplémentaires
  • Excédent de 89 M$ en économies
  • Excédent de 37 M$ en financement public


Source : Ville d'Ottawa

Nous avons besoin de l'aide des gouvernements provincial et fédéral, sinon, nous n’aurons d’autre choix que de diminuer les services, a déclaré M. Kanellakos.

La trésorière municipale, Wendy Stephanson, a dit qu’il faudrait une augmentation des taxes de 12 % si les gouvernements fédéral et provincial n’apportent pas d’aide financière — en plus de l'augmentation annuelle prévue de 3 %.

Jim Watson portant un masque se fait couper les cheveux par un autre homme muni de gants, d'une visière et d'un masque.

Le maire de la Ville d'Ottawa, Jim Watson, a profité de la réouverture des salons de coiffure et des barbiers, le 12 juin, pour se faire couper les cheveux (archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

La diminution du nombre d'usagers dans les transports en commun d'Ottawa représente des pertes de l'ordre de 120 millions de dollars. OC Transpo a remarqué une baisse d'achalandage de 70 % à 90 % depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Le maire Jim Watson dit qu’il continuera à mettre de la pression sur les gouvernements provincial et fédéral pour obtenir l’aide nécessaire. Nous ne sommes pas les seuls dans cette situation, a-t-il souligné.

Nous avons un bon plan en place, mais nous ne voulons pas utiliser toutes nos réserves.

Jim Watson, maire d'Ottawa

Nous ne voulons pas devoir augmenter les taxes foncières de 15 %, surtout dans le contexte où plusieurs de nos résidents ont perdu leur emploi, a affirmé M. Watson.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Avec les informations de Joanne Chianello et Gilles Taillon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale