•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une grande partie de Windsor-Essex passe à la deuxième phase du déconfinement

Un travailleur et son tracteur devant un champ d'asperges.

Les éclosions parmi les travailleurs agricoles migrants retardent le déconfinement de Kingsville et Leamington.

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Doug Ford a annoncé mercredi qu'une grande partie de la région de Windsor-Essex passera à la deuxième phase du déconfinement le 25 juin à 12 h 01.

Les villes de Leamington et Kingsville seront exclues pour le moment.

Windsor-Essex était la seule région ontarienne qui ne pouvait passer à la deuxième étape.

Toronto et la région de Peel sont passés à l'étape suivante à minuit.

Les éclosions dans les exploitations agricoles du sud-ouest de la province ont amené les autorités sanitaires à retarder l'assouplissement des mesures de préventions de la COVID-19.

Selon le bureau régional de santé publique, depuis le 31 mars, 475 travailleurs de 27 exploitations agricoles de Leamington et Kingsville ont été déclarés positifs. Deux travailleurs sont morts de la COVID-19 dans la région.

Présentement, les infirmières de santé publique font le suivi auprès de 208 personnes atteintes qui sont en quarantaine.

Doug Ford en conférence de presse avec  des ministres et des responsables de la santé publique.

Doug Ford annonce une réouverture partielle de la région de Windsor-Essex.

Photo : Radio-Canada

Le gouvernement a d'ailleurs annoncé un plan en trois points pour augmenter le dépistage et réduire la propagation du coronavirus.

L'augmentation des tests sur les lieux de travail, en commençant par les plus grosses exploitations, les prestations pour les travailleurs temporaires étrangers qui doivent prendre un congé non payé et de nouvelles directives de santé publique pour que les employés asymptomatiques qui ont reçu un résultat positif au test puissent continuer à travailler.

Le premier ministre a adopté un ton plus conciliant qu'en début de semaine, remerciant les agriculteurs de leur collaboration et louant leur dur labeur.

Toute personne qui a besoin d'un test de dépistage peut en passer un, a ajouté Doug Ford.

J'ai un message pour les travailleurs saisonniers : personne ne perdra son emploi parce qu'il a contracté la COVID-19, personne ne sera renvoyé dans son pays.

Une citation de :Doug Ford, premier ministre de l'Ontario
Une installation temporaire dans un verger pour permettre aux travailleurs de se laver les mains.

Aucun employé ne perdra son travail parce qu'il a contacté la COVID-19, a assuré le premier ministre.

Photo : Associated Press / Elaine Thompson

Il a rappelé que les travailleurs agricoles étrangers sont couverts par la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail et que certains d'entre eux, qui étaient au Canada l'an dernier, pourraient aussi avoir droit à la Prestation canadienne d'urgence du fédéral.

Le maire de Windsor, Drew Dilkens, a rappelé tous les efforts faits par les citoyens et l'administration municipale pour aplatir la courbe et s'assurer que le système de santé ne soit pas débordé.

La bonne nouvelle annoncée aujourd'hui s'accompagne d'une responsabilité, a souligné le maire sur le site web de la Ville.

Nous devons suivre les lignes directrices et les recommandations des responsables provinciaux de la santé publique pour nous assurer que, lorsque nous passerons à l'étape 2, nous n'augmenterons le risque de transmission communautaire.

Une citation de :Drew Dilkens, maire de Windsor

M. Dilkens précise qu'il participe à des rencontres cette semaine avec la ministre ontarienne de la Santé et des ministres fédéraux pour discuter des difficultés liées à la question des travailleurs migrants.

Le préfet du comté d'Essex, qui comprend notamment Leamington et Kingsville, la nouvelle de la réouverture partielle est à la fois bienvenue et décevante.

Je comprends la détresse et la frustration ressenties par les résidents et les propriétaires d'entreprises en difficulté à Kingsville et Leamington.

Une citation de :Gary McNamara, préfet du comté d'Essex

Le premier ministre a la tâche extrêmement difficile de trouver un compromis entre les impératifs de santé publique et les difficultés économiques engendrées par le confinement, a-t-il ajouté dans une déclaration écrite. Il a pris la meilleure décision possible avec les informations disponibles en ce moment.

M. McNamara presse la province et le fédéral de venir en aide aux entreprises des deux villes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !