•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Notre génération en musique, un projet pour rapprocher les générations de Fransaskois

Suzanne Campagne se tient debout et sourit durant une entrevue.

La directrice générale du Conseil culturel fransaskois, Suzanne Campagne, refuse de prendre le crédit pour le projet musical. Elle indique que l'idée a d'abord été conçue par la communauté de Ponteix en 2016.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

De nombreuses capsules vidéo qui ont été réalisées dans les communautés de Bellegarde, de Bellevue et de la Trinité dans le but de rapprocher les différentes générations de Fransaskois seront dévoilées mercredi par le Conseil culturel fransaskois (CCF).

La directrice générale du CCF Suzanne Campagne soutient que les neuf capsules permettront aux Fransaskois d’assister à plusieurs moments tendres et émouvants, puisqu’elles montrent la proximité entre les jeunes et les personnes âgées de 55 ans et plus.

Ces derniers étaient invités, dans le cadre du projet, à s’échanger une chanson de leur choix afin que les membres de l’autre génération puissent l’apprendre avant de la chanter.

Moi, quand je vois ces vidéos-là, je pleure chaque fois parce que c’est pour moi un grand accomplissement d’arriver à faire participer tous ces gens. C’est émouvant et je suis vraiment contente avec le produit final.

Suzanne Campagne, directrice générale du Conseil culturel fransaskois

Les personnes âgées des trois communautés ont été invitées à apprendre et à chanter des compositions de Shawn Jobin, de Bleu Jeans Bleu ou encore de Stromae, alors que les jeunes de Bellevue, par exemple, ont fait de même avec la chanson Évangéline, qui traite de la déportation des Acadiens.

[Les personnes âgées] ont choisi cette chanson-là pour apprendre aux jeunes ce qui s’est passé en Acadie et pour leur montrer que la francophonie, on se ressemble beaucoup dans différents coins du pays, souligne Annette Campagne, qui s’occupait du projet à Bellegarde et à Bellevue.

Pour moi, c’était d’approfondir et d’apprendre au sujet des gens qui habitent près d’ici, de me nourrir de leurs histoires. Je trouve que c’est ce qui manque dans les communautés rurales et c’était merveilleux de participer à un projet comme celui-là, explique pour sa part Mario Lepage, qui était chargé de faire la liaison avec les deux générations tant à Bellevue qu’à la Trinité.

Une idée qui fait des petits

Le projet, réalisé par Suzanne Campagne avec la participation d’Annette Campagne et de Mario Lepage dans leur communauté respective tout juste avant que la pandémie de COVID-19 ne se propage dans le monde, est grandement inspiré d’une initiative d’abord lancée par la communauté francophone de Ponteix en 2016.

Au départ, ce n’est pas une idée originale du CCF, c’est vraiment la communauté de Ponteix qui a tout le mérite pour avoir conçu ce projet-là, assure Suzanne Campagne, qui refuse de prendre tout le mérite au sujet du projet.

J’ai été tellement inspirée [par l’idée de la communauté de Ponteix] que je l’ai proposée à d’autres communautés et tout de suite les gens ont dit : ‘’Je veux ça chez moi”.

Suzanne Campagne, directrice générale du Conseil culturel fransaskois

D’ailleurs, la directrice générale du CCF n’écarte pas la possibilité que l’initiative se répète au cours des prochaines années puisque déjà, des demandes ont été faites pour reprendre le projet dans trois autres communautés.

Avec les informations de Doris Labrie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Francophonie