•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Torontois prennent d’assaut les commerces déconfinés

Deux personnes partagent un repas autour d'une table à l'extérieur d'un restaurant.

Les restaurants accueillent à nouveau des clients sur leur terrasse.

Photo : Evan Mitsui/CBC

Radio-Canada

Des habitants de Toronto et de la région de Peel étaient au rendez-vous, au petit matin mercredi, afin de profiter du déconfinement. Terrasses, centres commerciaux et salons de coiffure pouvaient accueillir leurs premiers clients alors que ces régions passaient à la deuxième phase de réouverture.

Les propriétaires de commerces de Toronto et de Peel étaient impatients de retrouver leur clientèle.

Peter Girges, le propriétaire du restaurant MARBL, au centre-ville de Toronto, a ouvert les portes de son commerce sur le coup de minuit. Nous voulions saisir l'occasion et rouvrir le plus vite possible, explique-t-il.

Des gens trinquent sur une terrasse.

Le restaurant MARBL a ouvert à 0 h 01 mercredi sa terrasse, qui s'est rapidement remplie.

Photo : CBC/Jeremy Cohn

Depuis minuit, les restaurants étaient autorisés à rouvrir leur terrasse. À l'intérieur, le service aux tables demeure toutefois interdit en raison des normes de distanciation sociale.

Le restaurant Lighthouse 971 à Toronto, qui a officiellement ouvert ses portes en janvier, célébrera sa première saison des terrasses cet été.

Une femme portant un masque nettoie une table sur une terrasse de restaurant.

Le restaurant Lighthouse 971 a déjà reçu plusieurs réservations pour la semaine.

Photo : Radio-Canada / Thalia D'Aragon-Giguère

L’établissement s'attend à recevoir beaucoup de clients en fin de semaine comme le téléphone ne dérougissait pas depuis le début de la matinée.

Vendredi devrait être la journée la plus occupée de la semaine, explique Camila, gérante du restaurant Lighthouse 971. Les gens font des réservations en prévision du beau temps afin de profiter de notre terrasse.

La propriétaire du restaurant Old York Bar & Grill à Toronto, Fabi Letarte-Tessier, a quant à elle fait le choix difficile de ne pas rouvrir mercredi même si elle possède une terrasse pour accueillir ses clients.

La propriétaire Fabi Letarte-Tessier pose devant la terrasse de son restaurant.

La propriétaire du restaurant Old York Bar & Grill à Toronto considère les délais de réouverture trop courts.

Photo : Radio-Canada / Susan Goodspeed

J’ai été vraiment surprise d’entendre [l'annonce de la réouverture] mercredi, et je n’étais vraiment pas prête, spécifie-t-elle.

Selon Mme Letarte-Tessier, il est difficile de rouvrir du jour au lendemain dans le domaine de la restauration. Elle explique devoir passer des commandes, aviser ses employés et mettre en place des mesures de protection supplémentaires avant de servir à nouveau des plats sur sa terrasse.

Mme Letarte-Tessier est toutefois très enthousiaste à l’idée de revoir sa clientèle.

Un couple discute autour d'une table sur une terrasse.

Ce couple profite de la réouverture des terrasses pour renouer avec ses habitudes.

Photo : Radio-Canada / Thalia D'Aragon-Giguère

Un couple torontois, comme beaucoup d'autres, n'a pas attendu une journée de plus afin de prendre un verre à l'extérieur. C'est vrai que c'est venteux aujourd'hui, mais ce n'est pas grave, s'exclame Melanie. Nous avions hâte de retrouver un peu de notre ville, renchérit Peter.

La propriétaire du salon de beauté Glitter Spa, Muna Shrestha, était également heureuse de revoir sa clientèle aujourd'hui après trois mois de confinement. Je m'ennuyais à la maison et j'avais tellement hâte de retourner au travail, mentionne-t-elle.

Une femme portant un masque et une visière de protection donne un soin des mains à sa cliente qui se trouve derrière un panneau de plexiglas.

Le salon de beauté Glitter Spa à Toronto a ouvert ses portes mercredi matin.

Photo : Radio-Canada / Thalia D'Aragon-Giguère

Mme Shrestha assure avoir mis en place toutes les mesures de protection afin d'offrir à nouveau des services à sa clientèle. C'est notre nouvel accoutrement, souligne-t-elle avec un sourire en coin. Mais c'est nécessaire.

Un client portant un masque se fait coiffer pendant qu'un autre paye à la caisse. Des rideaux de plastique séparent les sièges où s'installent les clients.

Le salon de coiffure Cut N Run Barbershop a pris les précautions nécessaires afin de retrouver sa clientèle.

Photo : Radio-Canada / Thalia D'Aragon-Giguère

Les coiffeurs du salon Cut N Run Barbershop étaient également ravis de reprendre les ciseaux à Toronto. Nous espérons sincèrement que les choses vont demeurer ainsi, souligne le gérant, Sean.

Le salon de coiffure fonctionne uniquement par réservation afin d’assurer une bonne gestion des allées et venues dans le commerce. Des rideaux de plastique ont aussi été installés pour séparer chaque client.

Une femme prend des notes dans un cahier au comptoir d'une boutique.

Les propriétaires de commerces qui étaient déjà ouverts ont espoir que le passage à la deuxième étape de réouverture attirera plus de gens dans les rues de Toronto.

Photo : Radio-Canada / Thalia D'Aragon-Giguère

La boutique Blossom & Tempest est quant à elle ouverte depuis deux semaines puisqu'elle a une entrée sur la rue. Elizabeth, qui y travaille avec sa fille, voit d'un bon oeil le passage de la métropole à la deuxième phase du déconfinement.

Selon elle, la réouverture des terrasses et de certains commerces donne aux gens une raison supplémentaire de sortir et de fréquenter le quartier. Il y a chaque jour de plus en plus de clients à la boutique, soutient Elizabeth.

Le maire de Toronto, John Tory, se réjouit à l’idée de voir la ville passer à la deuxième phase du déconfinement. C'est une bonne nouvelle, non seulement pour les résidents de Toronto, mais aussi pour toutes les entreprises, précise-t-il.

Toronto et Peel retrouvent ainsi un semblant de normalité tandis que les rues s’animent dans les deux régions les plus densément peuplées de la province.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !