•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta repousse la fermeture de 17 parcs provinciaux

Une tente de camping dans la forêt près d'un feu.

Le gouvernement reporte son plan « d'optimiser le système de parcs » en Alberta.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Dix-sept parcs et aires récréatives que le gouvernement albertain comptait fermer partiellement ou complètement cet été resteront « temporairement » ouverts pour donner plus de choix aux campeurs pendant la pandémie.

Le gouvernement avait précédemment annoncé son intention de fermer complètement ou en partie 20 parcs et aires récréatives, ainsi que de confier la gestion de 164 autres sites à des tiers.

Il a cependant discrètement mis à jour des informations sur la COVID-19 sur sa page web d'Alberta Parks pour aviser le public que le plan était annulé.

Nous allons gérer 17 parcs qui devaient être fermés cette saison, car nous voulons donner plus d’occasions aux Albertains de camper et de se rapprocher de la nature cet été alors que nous nous remettons de la pandémie de COVID-19 , peut-on y lire.

Le gouvernement précise qu’il s’agit d’une décision temporaire pour cette saison de camping.

La décision touche notamment les parcs de Little Fish Lake, Gooseberry Lake et Crow Lake ainsi que les aires récréatives de Twin Lakes et Sheep Creek.

Les centres d’information des parcs Elbow Valley et Barrier Lake sont cependant déjà fermés, tout comme le camping de confort du parc Dinosaur.

Le plan de fermer de nombreux parcs et d’en confier d’autres à des partenaires externes a attiré bon nombre de critiques, notamment de la Société pour la nature et les parcs du Canada (SNAP). Une pétition en ligne pour s’y opposer a récolté quelque 52 000 signatures.

La SNAP se dit soulagée de voir que 17 des parcs resteront intacts pour l'instant, mais espère toujours que le gouvernement reviendra sur sa décision à plus long terme.

Les parcs sont toujours importants pour notre santé, notre bien-être et pour soutenir l’économie locale, pas seulement pendant la pandémie de COVID-19, remarque la directrice des programmes de la SNAP pour le nord de l’Albera, Tara Russel. Nous demandons au gouvernement d’annuler ces changements de façon permanente.

Le gouvernement albertain affirme que les parcs qu’il compte fermer sont normalement sous-utilisés. Il a également assuré à plusieurs reprises que de confier la gestion de 164 sites à des partenaires ne revenait pas à les privatiser.

Par contre, le ministre de l’Environnement a déjà dit que les sites concernés qui ne trouvaient pas preneurs seraient convertis en terres de la Couronne et possiblement vendus. Ce plan d'optimiser le système de parcs devrait apporter des économies de 5 millions de dollars au gouvernement albertain.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !