•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aide fédérale de 25,7 M $ pour les musées en temps de pandémie

Le personnel de musées n'aura plus à prendre des congés sans solde.

La façade du musée en été.

Musée des sciences et de la technologie du Canada situé à Ottawa

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les musées nationaux ont reçu un coup de pouce du gouvernement fédéral pour les aider à faire face aux difficultés occasionnées par la pandémie de la COVID-19. La plupart des musées sont fermés depuis le 13 mars.

La semaine dernière, Ingenium, la société qui exploite le Musée des sciences et de la technologie du Canada, le Musée de l'agriculture et de l'alimentation du Canada et le Musée de l'aviation et de l'espace du Canada, a déclaré que le personnel avait accepté de prendre plusieurs semaines de congé sans solde pour éviter les licenciements et aider à faire face à un manque à gagner de 7 millions de dollars.

« Nous sommes ravis que ce nouveau financement garantisse qu'il ne serait plus nécessaire de réduire les heures de travail de notre personnel. »

— Une citation de  Christina Cloutier, porte-parole, Ingenium

Les musées Ingenium ainsi que six autres institutions culturelles se partageront 25,7 millions de dollars du gouvernement fédéral dans le cadre d'un investissement d'urgence pour aider les musées.

Dans un texte précédent, il était mentionné que 6 musées se partageront 25,7  M $ dans le cadre d'un programme de soutien appelé programme d'aide aux musées. Il s'agit plutôt d'un investissement d'urgence de 25,7  M$ pour aider ces organismes à maintenir des services essentiels et être prêt à rouvrir leurs portes quand les mesures de précaution seront levées.

Patrimoine canadien a déclaré que l'argent était destiné à fournir une aide d'urgence aux organisations afin de leur permettre de continuer à prendre soin de leurs collections patrimoniales dans ces circonstances exceptionnelles, mais aussi pour s’assurer qu'elles puissent demeurer accessibles aux Canadiens.

Le Musée canadien de l'histoire, le Musée des beaux-arts du Canada, le Musée de la nature, le Quai 21 à Halifax, le Musée canadien des droits de la personne à Winnipeg et la Commission des champs de bataille nationaux font partie des autres organisations qui reçoivent du financement.

Le Musée des beaux-arts du Canada au printemps.

Le Musée des beaux-arts du Canada, à Ottawa.

Photo : Dereck Doherty

Les musées, fermés depuis la mi-mars, prévoient maintenant leur réouverture éventuelle avec de nouveaux protocoles liés à la COVID-19.

Nous sommes impatients de poursuivre le travail de réouverture de nos portes de manière sécuritaire et en temps opportun, pour ceux qui visitent nos trois musées de la région de la capitale nationale, a déclaré Mme Cloutier.

L’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), régions de la capitale nationale et des Prairies, avait écrit au ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, la semaine dernière lui demandant de fournir une aide aux musées nationaux.

Le syndicat parle donc d’un gain important.

La mobilisation fonctionne, affirme par voie de communiqué Alex Silas, vice-président exécutif régional de l’AFPC-RCN.

Nous avons lancé un message au ministre, qui a pris le parti des travailleuses et des travailleurs. Nous avons aussi redoublé d’efforts pour conclure un protocole d’entente qui donne plus de congés payés au personnel des musées Ingenium, ajoute M. Silas.

Le protocole en question comprend une clause interdisant les mises à pied et prévoit le retour aux horaires de travail normaux. L’Alliance de la Fonction publique du Canada dit s’attendre à retourner à la table cet automne pour une nouvelle session de négociations.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !