•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Victoria cherche à limiter la hausse des primes d’assurance de copropriétés

Un immeuble résidentiel à Vancouver le 23 juin 2020.

Les primes d’assurance des immeubles en copropriété ont augmenté en moyenne de 40 % depuis l’an dernier en Colombie-Britannique, d’après une étude effectuée par l’Autorité des services financiers de la province (BCFSA).

Photo : maggie macpherson/cbc / Maggie MacPherson

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À la suite des résultats de l’étude menée pas l’Autorité des services financiers de la Colombie-Britannique, la ministre des Finances, Carole James, annonce les premières étapes qui aideront les propriétaires immobiliers à faire face à la hausse des primes d’assurances de leurs condos en Colombie-Britannique.

La ministre James a martelé plusieurs fois que le problème de la hausse des primes d’assurance pour les copropriétés était un enjeu complexe.

« La situation actuelle est inacceptable, mais il n’y a aucune solution rapide pour ce problème. »

— Une citation de  Carole James, ministre des Finances

Le gouvernement espère, avec sa nouvelle réglementation, augmenter la compétition entre les différentes compagnies d’assurance, ce qui serait un facteur important dans la hausse des primes.

Pour se faire, la ministre indique vouloir mettre fin aux commissions, ce qui veut dire que les compagnies d’assurance ne pourraient plus promettre un montant d’argent aux gestionnaires immobiliers en échange d’une police d’assurance.

Cette commission peut représenter jusqu’à 20 % du montant total de l’assurance, explique la ministre.

Une autre des mesures envisagées par Victoria est de renforcer l’obligation pour les propriétaires d’immeubles en copropriété de déclarer la dévalorisation de leur immeuble ce qui permettrait un portrait plus précis des risques.

Ces rapports de dévalorisation, présentés une fois tous les trois ans, doivent détailler l’état de l’immeuble et indiquer les éventuelles réparations à y faire au cours des 30 prochaines années. Toutefois, le dépôt de ce rapport peut être reporté si 75 % des propriétaires votent en ce sens.

Les gestionnaires d’immeuble sont aussi appelés à être plus transparents avec les propriétaires de condos en leur fournissant les détails et les limites de leurs assurances.

Une hausse importante

Depuis l’année dernière, les primes d’assurance pour les copropriétés ont augmenté d’environ 40 % en général dans la province et de près de 50 % dans la région de Vancouver, indique une étude menée par l’Autorité des services financiers de la Colombie-Britannique.

Dans certains cas, les propriétaires sont même incapables de trouver des assureurs pour leurs habitations, souligne la ministre des Affaires municipales et du Logement, Selina Robinson.

Nous savons que cela met les gens dans des situations difficiles où il risque de perdre leur maison, assure-t-elle.

Le rapport final de l’Autorité des services financiers sera déposé à l’automne et de nouvelles mesures devraient suivre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !