•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le masque obligatoire dans les commerces de Windsor-Essex vendredi

Windsor-Essex est la seule région ontarienne qui ne peut toujours pas passer à la deuxième phase du déconfinement.

Une petite fille et sa mère portent des masques en faisant l'épicerie.

La directive de la santé publique s'applique notamment aux épiceries, dépanneurs et marchés publics.

Photo : Associated Press / LM Otero

Radio-Canada

Les commerces du comté de Windsor-Essex devront avoir une politique en place, dès minuit vendredi, qui rendra le port du masque obligatoire à l'intérieur, pour la plupart des employés et des clients.

La directive a été rendue publique vendredi par le Bureau de santé de Windsor-comté d'Essex.

Un client pourra retirer son masque temporairement si cela est nécessaire pour recevoir un service dans un établissement commercial.

La directive s'applique aux magasins, épiceries, dépanneurs, restaurants, marchés publics, garages et stations-service, de même qu'aux établissements qui offrent des soins personnels. Les bureaux de professionnels de la santé ne sont pas assujettis à cette directive.

Certaines exemptions sont aussi prévues pour :

  • les enfants de moins de 2 ans
  • les enfants de moins de 5 ans ou ceux qui ont le niveau de développement d'un enfant de moins de 5 ans, si l'adulte responsable ne peut les convaincre de porter un masque
  • une personne qui a de la difficulté à respirer avec un masque
  • une personne qui ne peut se couvrir le visage en raison de problèmes respiratoires, de perte d'audition, de problèmes cognitifs ou de difficulté à comprendre l'information
  • une personne qui ne peut porter un masque ou ne peut le porter de manière efficace pour des motifs religieux

Des enseignes devront être installées bien en évidence, pour que les consommateurs sachent qu'ils doivent se couvrir le visage.

Les clients qui retireront leur masque sans raison nécessaire pour de longues périodes de temps à l'intérieur de l'établissement se feront rappeler à l'ordre. Les commerçants n'auront toutefois pas à refuser l'accès à un consommateur dans le but d'appliquer la directive de la santé publique.

Tout masque, voile, foulard qui couvre la bouche et le nez seront considérés acceptables. Une visière de protection ne conviendra pas, sauf si la personne est incapable de porter un autre masque.

Les commerces devront également mettre à la disposition des clients du désinfectant pour les mains à l'entrée et à la sortie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !