•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les producteurs forestiers s’inquiètent des impacts du feu au Lac-Saint-Jean

Un pompier marchant avec des flammes derrière lui.

Un pompier combat un feu de forêt.

Photo : Reuters / AAP Image/Dan Himbrechts

Radio-Canada

Le feu de forêt qui ravage le nord du Lac-Saint-Jean depuis une semaine inquiète les producteurs de bois. Certains pourraient perdre une bonne partie de leur approvisionnement et encaisser des pertes financières importantes.

Parmi les 62 000 hectares de forêt rongés par le feu, des territoires de coupes forestières ont été touchés. La coopérative forestière Petit-Paris à Saint-Ludger-de-Milot a dû retirer ses équipes de travail sylvicole la semaine dernière.

On craint maintenant des impacts financiers à long terme.

Ce sont des changements qui vont affecter nos opérations, donc notre efficacité, ce qui risque d’augmenter les coûts. Dans le contexte de la pandémie, c’était déjà pas facile, avoue le directeur général de la coopérative, Alain Paradis.

L’entreprise s’inquiète des répercussions du manque d’approvisionnement sur le sort de la centaine de travailleurs qu'elle emploie.

Récolte de bois brûlé

Les grandes compagnies forestières pourront récolter le bois brûlé pour le revendre, ce qui pourrait nuire aux plus petits producteurs privés sur le marché.

Pour eux, c’est normal aussi parce qu’ils ont deux ans pour récupérer le bois et le ministère va les envoyer récolter là-dedans. Nous, comme propriétaires, on a des ententes avec eux pour réussir à livrer nos volumes de bois, explique le président du syndicat des producteurs privés, Pierre-Maurice Gagnon.

Les producteurs demandent la vigilance du public pour éviter d'allumer de nouveaux incendies et ainsi, préserver les emplois du secteur forestier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Feux de forêt