•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
chronique

LNH à Edmonton, l’Alberta sait probablement ce qu’elle fait

Vue aérienne d'Edmonton en soirée avec le texte Playoffs in Edmonton, les séries éliminatoires à Edmonton.

L'image qui ouvre la vidéo présenté par le premier ministre Jason Kenney montre bien Edmonton, mais pas les images qui suivent.

Photo :  Capture d’écran - Twitter

Lundi, le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a relayé sur son compte Twitter une vidéo présentant certains des plus beaux attraits de la province en ajoutant le texte suivant : Edmonton est le choix évident pour accueillir la LNH. Nous sommes impatients d'accueillir la ligue et les joueurs ici en Alberta pour profiter de la magnifique province que nous avons à offrir.

Même si la vidéo a été ridiculisée dans les médias sociaux, parce qu’on n’y voit Edmonton que durant quelques secondes, le premier ministre savait probablement ce qu’il faisait au moment de la mettre en ligne.

L’erreur faite par le PM et son équipe n’est pas la vidéo en soi, c’est plutôt de ne pas l’avoir mise en contexte.

Six villes sont toujours dans la course pour accueillir des matchs de la LNH, deux seront sélectionnées. Les joueurs devront voter sur le choix des villes choisies et la plupart d’entre eux n’ont visité l’Alberta qu’en hiver.

Ce que les joueurs connaissent de la ville, c’est surtout le temps froid avant et après les matchs. Rien à voir avec les belles et longues journées d’été.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux joueurs de la LNH qui commentent le possible retour au jeu disent s’inquiéter pour leur famille s’ils doivent entrer dans une bulle pendant trois mois.

La vidéo, présentant surtout les parcs nationaux de Banff et Jasper, est une façon de dire aux joueurs : voici ce que pourront faire votre conjointe et vos enfants pendant que vous jouerez d’importants matchs.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, quand je dois m’absenter pour une période de temps relativement longue, j’aime bien savoir que ma famille s’amuse et passe du bon temps.

14 jours en isolement

Vrai, les familles qui accompagnent les joueurs devront passer 14 jours en isolement à leur arrivée dans la province. Les joueurs de leur côté pourront être isolés en cohorte, avec leurs coéquipiers, ce qui leur permettra de s’entraîner dès les jours suivants leur arrivée.

Vrai aussi, les joueurs ne pourront vraisemblablement pas avoir de contacts directs avec leur famille durant les séries, mais la LNH a laissé la porte ouverte pour accueillir des familles lors des matchs à partir du troisième tour des séries.

Si la famille d’un joueur décide d’attendre ce moment avant de venir le retrouver, elle devra tout de même s’isoler pour 14 jours et n’aura probablement pas la chance, alors, d’assister aux rencontres.

En arrivant dès le début des séries, elle s’assure de pouvoir être de la partie dès que les portes lui seront ouvertes et, maintenant que le gouvernement de l’Alberta lui a fait découvrir certaines richesses de la province, elle sait ce qu’elle pourra faire pour les vacances d’été.

Très peu d’élus

Si 12 équipes seront présentes dans chacune des deux villes qui accueilleront des matchs, il faut se rappeler que 11 d’entre elles n’atteindront pas la finale pour l’obtention de la Coupe Stanley.

Dès leur élimination, les joueurs seront en mesure de retrouver leur famille. Pourquoi alors ne pas allonger le voyage en Alberta pour profiter de ce que la province a à offrir ?

On reconnaît ici Jason Kenney pour qui la santé économique de la province a souvent priorité sur tout le reste. Il n’y a sans doute rien de mal pour lui à accueillir en Alberta des dizaines de millionnaires et leur famille pour leurs vacances estivales.

Présentation pour les joueurs

Dans sa présentation initiale, le Groupe Oilers Entertainement (OEG) s’était directement adressé aux joueurs en leur présentant des terrains de golf, des restaurants, des salles d’entraînement et des lieux de divertissements qui pourraient leur être réservés.

La publication de la vidéo doit être vue comme un complément à la proposition originale, qui vient répondre à une importante préoccupation exprimée par les joueurs. 

Oui, la ville d’Edmonton a, elle aussi, beaucoup à offrir, mais soyons honnêtes : avec l’annulation de tous les festivals cet été en raison de la pandémie de COVID-19, ce n’est sans doute pas le meilleur moment pour la mettre en valeur.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Hockey