•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Aurora Cannabis : mises à pied et fermetures d’installations

Des plantes de marijuana dans les installations d'Aurora Cannabis.

Aurora Cannabis, réduit ses effectifs dans le cadre d'un «réalignement stratégique» pour protéger la position de l'entreprise en tant que leader sur les principaux marchés mondiaux des cannabinoïdes.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

La société d’Edmonton Aurora Cannabis va licencier du personnel et fermer cinq sites dans quatre provinces. Il s'agit de sa deuxième série de compressions importantes cette année qui cible ses effectifs commerciaux, administratifs et de production.

Le plan de restructuration est destiné à résoudre les problèmes de rentabilité.

Il est censé réduire de 25 % les effectifs commerciaux et administratifs. Un autre 30 % du personnel de production perdra son emploi au cours des deux prochains trimestres.

C’est un réalignement stratégique de nos opérations afin de protéger la position d'Aurora en tant que leader sur les principaux marchés mondiaux des cannabinoïdes, explique Michael Singer, président et chef de la direction par intérim d'Aurora.

Fermetures au Québec et en Ontario

Aurora Cannabis a décidé de cesser certaines activités dans cinq installations. Aurora Prairie en Saskatchewan, Aurora Mountain en Alberta, Aurora Ridge en Ontario ainsi que Aurora Vie et Aurora Eau au Québec fermeront au cours des deux prochains trimestres.

Une partie d'Aurora Vie restera opérationnelle pour permettre la fabrication de certains articles à marge plus élevée.

L'entreprise décide de concentrer la production et la fabrication sur ses plus importants sites. Ainsi, à la fin du deuxième trimestre de l’année prochaine, la production et la fabrication à Aurora Sky et Polaris en Alberta, Aurora River en Ontario, et Whistler Pemberton en Colombie-Britannique seront consolidées.

Selon Michael Singer, ce plan améliorera les marges brutes et accélérera la capacité d'Aurora à générer des flux de trésorerie positifs.

Nous pensons que nous avons maintenant le bon équilibre pour le succès à long terme et nous restons déterminés à faire d'Aurora une société mondiale de cannabinoïdes rentable et robuste, a-t-il déclaré.

En février, Aurora Cannabis avait annoncé qu’elle licencierait 500 employés dans le cadre d'une restructuration de ses plans de dépenses. Durant la même période, la société perdait son directeur général, Terry Booth, qui partait à la retraite. 

Je reste extrêmement optimiste sur le potentiel à long terme  

Michael Singer, président et chef de la direction par intérim d'Aurora Cannabis.

D'après Michael Singer, ces mesures font partie des contraintes de l'évolution de la demande des consommateurs et des ajustements de la gestion des stocks des distributeurs provinciaux.

Une industrie du cannabis en difficulté

Les coupes d'Aurora Cannabis surviennent alors que l'industrie du cannabis tente de survivre à la pandémie de la COVID-19. Plusieurs entreprises ont dû fermer leurs boutiques pour respecter les mesures qui étaient en vigueur.

Canopy Growth, le concurrent direct d’Aurora Cannabis a également été confronté à des difficultés du même ordre.

La compagnie a annoncé en avril qu'elle mettra à pied 85 travailleurs à temps plein et fermera des installations à Yorkton en Saskatchewan, « pour aligner sa production sur les conditions du marché ».

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !