•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Familles d’accueil : la Saskatchewan ne respecte pas toujours ses propres politiques

Judy Ferguson parle au micro autour d'une table.

La vérificatrice provinciale de la Saskatchewan, Judy Ferguson, a publié mardi son plus récent rapport.

Photo : Kirk Fraser

Malgré des procédures bien définies pour vérifier si les familles d’accueil offrent un environnement sécuritaire aux enfants dont ils ont la charge, le ministère des Services sociaux de la Saskatchewan ne suit pas systématiquement toutes les lignes directrices de ses politiques, constate la vérificatrice provinciale Judy Ferguson.

Cette dernière note entre autres, dans un rapport publié mardi, que le ministère doit toujours vérifier les antécédents judiciaires de tous les membres d’une famille qui souhaite accueillir des enfants, en plus d’effectuer une série de contrôles annuels dans les maisons où sont placés les enfants pour s’assurer qu’ils se trouvent dans un environnement sain.

Or, après avoir analysé de nombreux dossiers, la vérificatrice provinciale remarque que le protocole n’est pas toujours suivi à la lettre et demande au ministère de remédier à la situation.

Surveiller la sécurité des enfants et fournir le soutien nécessaire aux familles d’accueil est crucial pour contribuer à la santé et au bien-être des enfants placés en famille d’accueil, soutient Judy Ferguson dans le rapport qui contient plus de 300 pages.

Statistiques sur les familles d’accueil en Saskatchewan :

  • Nombre de familles d’accueil : 486 (mars 2019)

  • Nombre d’enfants en famille d’accueil : 856 (mars 2019)

  • Nombre d’enfants en moyenne par famille d’accueil : 2,3

  • Nombre de travailleurs qui surveillent ce qui se passe dans les familles d’accueil : 65

  • Somme allouée au soutien des familles d’accueil en 2018-2019 : 25,9 millions de dollars

Source : Rapport de la vérificatrice provinciale de la Saskatchewan, 23 juin 2020

Elle souligne également qu’en étudiant 30 dossiers au cours des derniers mois, son équipe a constaté que les dernières vérifications du casier judiciaire des familles qui accueillent des enfants en Saskatchewan ont été faites il y a entre 3 et 29 ans.

Judy Ferguson demande aussi au gouvernement de mettre en place une vérification judiciaire supplémentaire outre la vérification annuelle pour s'assurer que les informations sont à jour.

eHealth doit mieux sécuriser ses informations

Par ailleurs, la vérificatrice provinciale recommande à la Saskatchewan de protéger davantage les données de l’organisme de santé eHealth, qui a été victime d’une cyberattaque au début de l’année.

Judy Ferguson demande notamment à ce qu’une portion de la formation donnée aux employés d’eHealth soit consacrée aux menaces informatiques pour les sensibiliser aux cyberattaques. Selon elle, seulement la moitié des employés d’eHealth ayant accès au système interne de l'organisation ont reçu une formation annuelle axée sur la cybersécurité.

L’organisation devrait également, selon la vérificatrice provinciale, effacer rapidement les coordonnées d’un téléphone ou d’un ordinateur d’eHealth en cas de vol pour éviter des brèches dans le système informatique.

La vérificatrice provinciale affirme que lors de l’audit réalisé auprès d’eHealth, 80 % des ordinateurs utilisés par les employés de l’organisation n’avaient aucun logiciel de cryptage installé sur leur appareil.

Les contrôles de sécurité du système informatique interne devraient eux aussi être renforcés afin de mieux détecter les activités qui pourraient permettre à des malfaiteurs d’entrer dans les serveurs de l’organisation et obtenir les informations médicales confidentielles des Saskatchewanais.

Un contrôle adéquat de l'accès au réseau informatique d'eHealth est essentiel, car les failles de sécurité peuvent affecter la capacité des agences de santé à fournir des services efficaces, explique Judy Ferguson dans le rapport.

L’entretien de certaines écoles laisse à désirer

Dans son rapport, la vérificatrice provinciale continue d’exprimer des inquiétudes au sujet de l’entretien de nombreux établissements scolaires en Saskatchewan.

Elle estime entre autres que la Division scolaire Horizon doit déterminer si les travaux de maintenance qu’elle effectue sont suffisants et s’ils répondent à des besoins prioritaires, puisque plusieurs de ses établissements sont dans un mauvais état.

Judy Ferguson recommande ainsi à la Division scolaire Horizon de prendre un pas de recul et d’analyser de nouveau les travaux qui doivent être effectués en commençant par ceux en lien avec la protection contre les incendies.

D’ailleurs, l‘équipe de la vérificatrice provinciale a détecté il y a un an 7 gicleurs et 19 alarmes d’incendies défaillants à travers les écoles de la division scolaire, mais ces travaux n’ont toujours pas été faits.

Avec les informations d’Alexis Lalemant et de Grégory Wilson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !