•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résidents saisonniers : la Dre Morrison dit vouloir mettre les chiffres en contexte

Le médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, la Dre Heather Morrison.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard, la Dre Heather Morrison.

Photo : Radio-Canada

François Pierre Dufault

Les autorités de la santé publique de l'Île-du-Prince-Édouard confirment que des résidents saisonniers du Québec et de l'Ontario ont déjà obtenu l'autorisation de séjourner dans la province insulaire cet été.

Cinq de ces propriétaires de résidences secondaires sont arrivés la semaine dernière et une vingtaine d'autres sont attendus cette semaine, selon la médecin hygiéniste en chef, la Dre Heather Morrison.

Au total, ce sont 1136 résidents secondaires d'un peu partout au pays qui ont reçu la permission d'entrer à l'Île-du-Prince-Édouard entre le 15 juin et le 15 juillet, dont 388 résidents pendant la semaine du 15 juin, et 317 résidents pendant la semaine du 22 juin.

Tous les résidents saisonniers doivent s'isoler pendant 14 jours à leur arrivée dans la province.

Or, l'arrivée dès la mi-juin de résidents saisonniers du Québec et de l'Ontario en surprend plusieurs à l'Île-du-Prince-Édouard. Et pour cause, les autorités avaient d'abord laissé entendre que la priorité serait donnée aux résidents de l'Atlantique et de l'Ouest canadien, où le nombre de cas de COVID-19 est moins élevé.

La Dre Heather Morrison ne voit cependant pas de raison de s'inquiéter. Selon elle, les contrôles aux frontières de l'Île-du-Prince-Édouard demeurent parmi les plus rigoureux au pays.

Nous avons davantage de restrictions [que plusieurs autres provinces]. Il faut faire une demande de séjour. Il y a des suivis pendant 14 jours quand [les voyageurs] arrivent ici. Je pense qu'on fait bien les choses.

Dre Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard

La médecin hygiéniste en chef de l'Île-du-Prince-Édouard croit qu'il est important de mettre en contexte le petit nombre de résidents saisonniers du Québec et de l'Ontario qui ont déjà reçu une autorisation de séjour dans la province insulaire.

Elle précise que les autorités ont aussi ouvert la porte à quelque 1400 visiteurs pour des motifs de compassion, et presque 1800 travailleurs essentiels qui arrivent de partout au pays.

De plus, la Dre Heather Morrison fait valoir que la province a reçu moins de demandes de séjour de résidents saisonniers que sa capacité d'accueil, qu'elle a établie à 500 autorisations par semaine afin de ne pas surcharger le personnel qui assure des suivis quotidiens auprès de personnes qui doivent s'isoler.

À la fin mai, l'annonce de l'ouverture des frontières de l'Île-du-Prince-Édouard aux résidents saisonniers a provoqué de vives tensions dans la province.

Des résidents saisonniers s'inquiètent, quant à eux, de possibles représailles de la part d'Insulaires qui ne s'attendent peut-être pas à les voir débarquer à ce moment-ci dans la province. Au moins deux personnes dont le véhicule est immatriculé dans une autre province disent avoir été victimes d'intimidation ou de vandalisme.

L'Île-du-Prince-Édouard ne compte plus aucun cas actif de COVID-19 depuis plus de six semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Santé