•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Nous ne devrions pas glorifier le génocide culturel » : une statue controversée à Regina

Kerry Bellegarde Opoonechaw et Star Andreas posent devant l'hôtel de ville de Regina en tenant des drapeaux du Canada et du traité numéro 4.

Kerry Bellegarde Opoonechaw et Star Andreas organisent un sit-in pacifique dans le parc Victoria de Regina depuis la semaine dernière.

Photo : Radio-Canada / Kirk Fraser

Des activistes demandent que la statue de John A. Macdonald du parc Victoria de Regina soit retirée. Kerry Bellegarde Opoonechaw et Star Andreas organisent un sit-in pour que la ville déboulonne la statue du premier premier ministre du Canada.

Il est le père de la Confédération au Canada. Mais, pour moi, il est le père du règne de la terreur de la fin des années 1800.

Kerry Bellegarde Opoonechaw

John A. Macdonald fut l’instigateur d’un génocide culturel, selon la Commission de vérité et réconciliation. Regina est la dernière ville de l’Ouest avec une statue du premier premier ministre du Canada encore debout.

Pour Kerry Bellegarde Opoonechaw, les traces des politiques du gouvernement Macdonald sont encore présentes. Je veux qu'elle soit enlevée parce qu’elle représente le génocide culturel dont nous souffrons encore aujourd'hui à Regina.

Il y a des générations de preuves qui démontrent que nos droits fondamentaux ne sont pas respectés au Canada, pas plus que nos traités, ceux que nos grands-pères ont signés et pour lesquels ils sont morts, dit-elle.

Nous pensons simplement qu'elle devrait être démantelée parce que nous ne devrions pas glorifier le génocide culturel.

Kerry Bellegarde Opoonechaw

Star Andreas affirme qu'elle a envoyé un courriel et remis personnellement à la Ville une lettre pour obtenir une réunion afin de discuter de la statue. Les activistes n’ont toutefois pas reçu de réponse de la Ville de Regina.

La Ville de Regina a toutefois publié un message affirmant qu’elle a entendu les membres de la communauté autochtone et les artistes qui ont demandé une révision de l'héritage néfaste représenté par la statue de Sir John A. Macdonald. Selon la mairie, la Ville compte examiner les objets de sa collection en consultation avec divers partenaires culturels et communautaires.

Kerry Bellegarde Opoonechaw espère que la Ville remplacera la statue par une autre oeuvre dans un geste de réconciliation. Ils peuvent nous prouver leurs intentions en installant une statue d’un de nos danseurs.

Une statue commémorant John A. Macdonald a été enlevée de l'hôtel de ville de Victoria, en août 2018.

Selon la Commission de vérité et réconciliation du Canada, les mesures du gouvernement de John A. Macdonald faisaient partie d’une politique visant à éliminer les peuples autochtones comme peuples distincts et à les assimiler contre leur gré à la société canadienne.

La commission affirme également que le gouvernement canadien a poursuivi cette politique de génocide culturel parce qu’il souhaitait se départir des obligations légales et financières qui lui incombaient envers les peuples autochtones et reprendre le contrôle de leurs terres et de leurs ressources.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Histoire