•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Il y a 65 ans : une chaîne de télévision en français à Ottawa

Des dignitaires visitant la régie centrale de la station CBOFT Ottawa lors de son inauguration.

De nombreux dignitaires se pressent pour visiter les installations de la station CBOFT Ottawa lors de son inauguration le 24 juin 1955.

Photo : Capital Press Service

Radio-Canada

Il y a 65 ans, le 24 juin 1955, la station de télévision CBOFT est inaugurée à Ottawa. Nos archives témoignent des débuts du « canal 9 » qui devient la première chaîne hors Québec pour le réseau français de la télévision de Radio-Canada.

La chaîne CBOFT Ottawa entre en activité trois ans seulement après l’avènement de la télévision canadienne.

Elle s’inscrit dans le mandat que s’est donné le jeune réseau de télévision de Radio-Canada de rejoindre de mieux en mieux les téléspectateurs de langue française.

Auparavant, les francophones d'Ottawa et de la vallée de l'Outaouais devaient se contenter d'un service d'émissions bilingues par l'entremise de la station CBOT, au canal 4.

Avec l’entrée en ondes de CBOFT, la station CBOT revient à une programmation exclusivement en anglais.

Le nouvel édifice de la télévision de Radio-Canada est inauguré le 24 juin 1955, jour de la Saint-Jean-Baptiste, à Westboro, en banlieue d'Ottawa.

Quelque 150 dignitaires répondent à l'invitation de Radio-Canada pour visiter le bâtiment ultramoderne à deux étages qui abrite des émetteurs, un studio, des bureaux, des salles de contrôle et de montage ainsi que tout l'équipement nécessaire à la mise en ondes.

Parmi eux, le ministre du Revenu national J. J. McCann, le député d’Ottawa-Est Jean Richard, le président du Bureau des gouverneurs Davidson Dunton et le directeur général de Radio-Canada Alphonse Ouimet.

Le nouvel édifice de Radio-Canada abrite les installations communes de CBOT et de CBOFT.

Les chaînes de télévision anglaise et française se partagent notamment les décors, les studios ainsi que les services techniques, publicitaires et commerciaux.

Non loin, une tour de 488 pieds supporte les antennes des deux chaînes. Radio-Canada entend accroître la puissance initiale de 1000 watts, lors de l’inauguration de CBOFT, à 5000 watts dès la première année afin d’atteindre une plus vaste audience.

CBOFT rejoint au départ environ 200 000 francophones dans un rayon allant de Ottawa-Hull jusqu'à Papineauville à l'est, Kemptville au sud, Arnprior à l'ouest et Kazabazua au nord.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Chargement de l’image

L'Heure du concert, 1955

Voici la plus vieille émission de télévision de CBOFT Ottawa retrouvée dans nos archives.

Il s’agit de l’émission dominicale L’Heure du concert qui met en scène un chœur d’hommes dans le cadre de la campagne de la Plume rouge.

Radio-Canada compte d’abord diffuser à l’antenne du canal 9 environ 35 heures d’émissions par semaine, qui proviennent en majeure partie de la chaîne CBFT Montréal.

Dès la première année d’existence de CBOFT, la durée de l'ensemble des émissions passera plutôt de 35 heures à 55 heures par semaine et comprendra une dizaine d’émissions produites à Ottawa.

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Chargement de l’image

Ce soir, 11 avril 1960

Cette archive de la présentatrice Janine Paquet lisant l’horaire de la télévision nous donne une idée de la programmation de la chaîne française de Radio-Canada en Ontario.

Au cours de la saison 1955-1956, l’équipe de production de CBOFT capte le défilé de la Saint-Jean-Baptiste à Ottawa, obtient une entrevue avec la célèbre vedette de music-hall Joséphine Baker et accueille dans ses studios des émissions d’affaires publiques telles que Les affaires de l’État.

CBOFT alimente aussi tout le réseau français de Radio-Canada à l’occasion des cérémonies du jour du Souvenir et de la prestigieuse visite du premier ministre du Royaume-Uni, sir Anthony Eden, à Ottawa.

Ce qui plaît le plus au public de CBOFT aux débuts de la chaîne française? Les longs métrages, les émissions sportives ainsi que les téléromans Les Plouffe et 14, rue de Galais.

Au cours de cette première année, plusieurs téléspectateurs anglophones déplorent cependant la disparition des émissions en français sur les ondes du canal 4, qui leur donnaient l'occasion de se familiariser avec la langue française. Ils devront désormais syntoniser le canal 9!

Une téléspectatrice américaine qui capte CBOFT Ottawa écrit même à la station afin de suggérer de mettre à l'horaire une émission où l'on parlerait le français très lentement, à l'intention de ses compatriotes qui ont une connaissance limitée de la langue...

Notre album de photos donne un mince aperçu des émissions produites au fil du temps par CBOFT, portant maintenant le nom d'ICI Ottawa-Gatineau.

Le jeu télévisé Génies en herbe a notamment été diffusé à partir de 1973 sur les ondes de CBOFT Ottawa, avant d’être repris dans l’ensemble du réseau français de Radio-Canada.

D’autres téléspectateurs se souviendront des émissions Opinions, À tire d’aile, Pulsion ou Camp de fortune à l'antenne au cours des années 60, 70 et 80.

Michel Picard, Louise Poirier ou Daniel Bouchard sont des artisans bien connus de la chaîne depuis des années avec des émissions telles que La clé des champs, Bouffée de santé et Impact.

65 ans plus tard, ICI Radio-Canada Ottawa-Gatineau continue de présenter une programmation diversifiée qui s’intéresse aux enjeux de la population francophone de la vallée de l’Outaouais et de la région de la capitale nationale. Une programmation qui se déploie d’ailleurs désormais également sur le web et les médias sociaux.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.