•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants de l’Université de Winnipeg vont devoir payer plus cher pour leurs études

Une affiche devant un édifice sur laquelle on peut lire, en anglais, « L'Université de Winnipeg ».

Le budget de l'Université de Winnipeg pour l'année scolaire 2020-2021 a été adopté lundi (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

118 $. Voilà la somme supplémentaire que devra débourser, en moyenne, un étudiant de l’Université de Winnipeg pour ses droits de scolarité cet automne.

Cette hausse s’inscrit dans le nouveau budget de 140 millions de dollars approuvé lundi par le conseil d’administration de l'Université. Elle résulte des coûts engendrés par la pandémie de la COVID-19.

Toutefois, cette augmentation des droits de scolarité ne va pas couvrir la totalité du coût de la pandémie. L’Université prévoit une baisse supplémentaire de revenus de 11,3 millions de dollars, comparativement à ce qui a été prévu il y a quelques mois.

Les étudiants étrangers, les loyers, les places de stationnement et les installations récréatives généreront moins de revenus que prévu, selon le site web de l'établissement.

Le budget prend aussi en compte la baisse de 3,7 % de la subvention provinciale. L’Université prévoit néanmoins d’en refaire la demande dès que possible.

Après les réactions violentes du public contre les coupes budgétaires initialement prévues en raison de la COVID-19, la province a fait machine arrière. Le gouvernement a décidé de donner aux établissements postsecondaires l’argent prévu dans leur budget, à condition qu’ils démontrent de quelle façon cette subvention allait permettre de répondre aux besoins du marché du travail.

Moins de postes et moins de services

L’Université de Winnipeg va réaliser des économies cette année en laissant des emplois vacants et en faisant des réductions dans les voyages facultatifs, l’équipement, la sécurité et les services sur le campus, selon le site Internet.

Alors que l’Université de Winnipeg a travaillé d'arrache-pied pendant des années pour retrouver une stabilité financière, la pandémie mondiale a entraîné une situation budgétaire extraordinaire en 2020, explique la présidente de l’Université, Annette Trimbee.

Les droits de scolarité avaient augmenté de 3,7 % l’an dernier pour la plupart des programmes. Avant cela, ils avaient grimpé jusqu’à 6,6 % pour l’année scolaire 2018-2019.

Cet automne, l’Université de Winnipeg va dispenser la plupart de ses cours en ligne afin d’éviter la propagation du virus.

Avec les informations de Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !