•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Feu de Rivière-Ouelle : la Municipalité déclare l'état d'urgence

Un avion-citerne frôle un plan d'eau pour emplir le réservoir.

Un avion-citerne de la SOPFEU prend de l'eau à la surface d'un plan d'eau pour combattre le feu de tourbière à Rivière-Ouelle.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Radio-Canada

La Municipalité de Rivière-Ouelle décrète l'état d'urgence en raison du feu de tourbière qui y brûle depuis vendredi.

L'incendie pourrait se poursuivre pendant plusieurs jours encore, selon le maire de la ville, Louis-George Simard.

Dans ce contexte, l'état d'urgence permettra à la Municipalité de contrôler l’accès à certaines voies de circulation, d'ordonner l’évacuation de résidents, de requérir l’aide de citoyens pour assister les équipes déployées, de réquisitionner des moyens de secours ou d'engager les dépenses pour combattre les flammes.

Les équipes de la SOPFEU lors d'un point de presse au Kamouraska.

L'état d'urgence est décrété pour cinq jours à Rivière-Ouelle. Les équipes de la SOPFEU sont toujours sur place pour tenter de maîtriser l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

Cette mesure est en vigueur depuis mardi matin et le restera pendant cinq jours.

Les résidents évacués de retour à la maison

Par ailleurs, les 75 résidents de Rivière-Ouelle qui ont été évacués en fin de semaine en raison de l'incendie ont pu regagner leur domicile.

La Municipalité indique que, même si l'incendie qui brûle depuis vendredi n'est toujours pas maîtrisé, la situation est encourageante et les conditions permettent un retour sécuritaire dans les résidences évacuées.

Des intervenants en point de presse sur le feu de tourbière à Rivière-Ouelle.

La sécurité civile et la Sûreté du Québec en point de presse sur les développements du feu de tourbière à Rivière-Ouelle.

Photo : Radio-Canada / Simon Turcotte

La Direction de la santé publique du Bas-Saint-Laurent recommande toutefois à ceux et celles qui retournent à leur domicile ainsi qu’à l’ensemble des citoyens du Kamouraska de fermer leurs fenêtres, d'ajuster leur système de ventilation et d’éviter de faire des activités physiques à l’extérieur.

Des renforts attendus

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) a dépêché quatre avions-citernes sur les lieux. Une quarantaine de pompiers de Lévis et de l'Ontario prêtent aussi main-forte aux équipes de la SOPFEU et aux pompiers locaux pour tenter de maîtriser l’incendie, qui a maintenant une superficie de 442 hectares, selon la SOPFEU.

Trois nouvelles sections de 20 pompiers devraient se joindre aux opérations, vendredi.

La SOPFEU indique qu’elle pourrait demander à nouveau le contrôle de la circulation sur l’autoroute 20 afin d’assurer la sécurité des opérations.

Un avion-citerne survole un feu de forêt.

Un avion-citerne de la SOPFEU venu combattre l'incendie.

Photo : Le Placoteux / Maxime Paradis

Le feu a connu une légère progression dans la journée de mardi en raison du vent qui a aussi généré un important panache de fumée.

La SOPFEU précise que le feu de Rivière-Ouelle brûle en partie en profondeur d’une tourbière, ce qui entraîne un niveau de complexité de combat plus élevé ainsi que beaucoup de fumée.

Les autorités considèrent toujours le feu comme contenu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !