•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Police d'Ottawa : une motion pour lutter contre le racisme

Le quartier général du Service de police d'Ottawa.

Le quartier général du Service de police d'Ottawa.

Photo : Dereck Doherty

Radio-Canada

Les membres de la Commission de services policiers d'Ottawa ont approuvé à l'unanimité lundi une motion visant à lutter contre le racisme systémique.

La recommandation visait également à revoir les structures et les systèmes en place au Service de police d'Ottawa (SPO) pour le rendre plus équitable et inclusif.

Les membres demandent également de mettre de l'avant un système pour cerner les incidents associés à la discrimination.

Il faut élaborer ou mettre de l’avant un système pour cerner ces incidents, en faire le suivi et faire rapport à ce sujet afin de présenter les résultats au CSPO ( Commission de services policiers ) en faisant le point régulièrement sur le déploiement du Plan d’action sur l’équité, la diversité et l’inclusion, écrivent les membres de la Commission dans les demandes envoyées au chef de police.

Un véhicule utilitaire sport du Service de police d'Ottawa.

Les membres demandent un système pour cerner les incidents associés à la discrimination à la SPO.

Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

La Commission veut aussi que la politique sur le profilage racial soit modifiée. La politique sur le profilage racial du SPO doit être examinée et mise à jour, pour qu’elle corresponde aux pratiques exemplaires, écrivent les commissaires.

Le Service de police d'Ottawa doit aussi former un partenariat avec le Secrétariat de la lutte contre le racisme de la Ville d'Ottawa, mené par le conseiller Rawlson King.

Le chef de police, Peter Sloly, s'est engagé à réformer le service de police.

En mai, un détective de l’Unité des drogues du SPO a été suspendu dans le cadre d’une enquête interne à propos d’un mème qualifié de  raciste  et  dégoûtant  par le chef de police Sloly.

L'agent James Ramsay, âgé de 39 ans, a été suspendu avec salaire.

L’image ayant fait l’objet de l’enquête montre 13 membres du corps policier, la majorité d’entre eux appartenant à une minorité visible. Elle est accompagnée des mots  Service de police d’Ottawa — Nous embauchons toujours… N’importe qui .

Le mème en question, sur lequel les visages sont floutés.

Le mème montre 13 policiers, principalement des hommes appartenant à des minorités visibles.

Photo : CBC

Le 2 juin, le chef de la police d'Ottawa confirme qu'un membre du SPO a été accusé d'avoir créé et diffusé ce mème. Le chef de police n'a cependant pas précisé si l'homme accusé était le même que celui qui a été suspendu.

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !