•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cafouillage à Montréal : « les travaux nous avaient échappé »

La Ville de Montréal annule in extremis des travaux d'asphaltage entrepris lundi matin sur le boulevard Saint-Laurent, entre Saint-Joseph et Mont-Royal. Elle évoque une « erreur de communication ».

Portrait de Julie Mercier et Judy Servay s'appuyant sur un cône au milieu du boulevard Saint-Laurent

Julie Mercier et Judy Servay ont dénoncé les travaux de planage et de revêtement bitumineux sur le boulevard Saint-Laurent, à quelques encablures de leurs commerces.

Photo : Ivanoh Demers

Est-ce que la Ville de Montréal veut notre mort?, s’est demandé la semaine dernière Julie Mercier, propriétaire d’Espace Nomad, sur le boulevard Saint-Laurent à l'angle de Villeneuve, quand elle a reçu l’avis de la Municipalité lui annonçant qu’il y aurait des travaux d'asphaltage et qu’on limiterait la circulation devant son commerce du 22 juin au 6 juillet.

J’ai cru que j’étais dans une mauvaise comédie dramatique, raconte, émotive, l’entrepreneure. Je me suis dit : tiens, à la Ville, ils se sont dit, les commerçants qui ne sont pas encore morts, on va les achever avec des cônes et des pelles.

Portrait de Julie Mercier au comptoir de son commerce.

Julie Mercier est propriétaire d’Espace Nomad, sur le boulevard Saint-Laurent, un spa holistique et un bar à jus biologiques.

Photo : Ivanoh Demers

Pourtant, Julie Mercier est plutôt zen. Dans la vie, c’est une positive, mais là, non, non, ces travaux-là, c’était de trop.

Alors que je travaille sans compter mes heures pour sauver mon entreprise et les jobs de mes employés, on nous fait ça?, dit-elle, incrédule, avec le bruit du chantier qui envahit le local en arrière-plan sonore.

Il y a comme un manque de connexion avec la réalité des commerçants, un manque de respect.

Son voisin, M. Filo, de la quincaillerie Filo ouverte depuis 43 ans, n’a même pas rouvert sa boutique. À quoi bon? Personne ne va venir dans une quincaillerie indépendante en ce moment.

Judy Servay dans son commerce.

Judy Servay, directrice générale du restaurant Robin des Bois, partage son désarroi face aux travaux récents aux alentours de son commerce, un restaurant à but non lucratif destiné à soutenir des organismes communautaires venant en aide aux plus démunis.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

En face, Judy Servay, du restaurant Robin des Bois, nous confie qu’elle a fondu en larmes lorsqu’elle a vu les camions arriver devant le restaurant.

On a bûché pendant la pandémie pour trouver des solutions, se réinventer, offrir un service de traiteur, et là, le jour où on peut enfin rouvrir, on rend la rue invivable. Je suis découragée, nous confie-t-elle.

Il est 13 h 30, le lundi 22 juin, lorsque nous nous entretenons avec Mme Servay. À 14 h, nous discutons avec d’autres restaurateurs et commerçants qui partagent exactement le même sentiment de désarroi devant ces travaux qui doivent durer deux semaines.

Travaux annulés à la suite de questions de Radio-Canada

Or, lorsque nous avons contacté le cabinet du maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Rabouin, peu avant 16 h, son personnel n’était pas au courant des travaux en cours sur le boulevard Saint-Laurent.

Ces travaux ont ''échappé'' à la vigilance des élus de l’arrondissement, nous a-t-on expliqué dans un premier temps.

Un cycliste circulant difficilement sur le boulevard Saint-Laurent.

Les travaux entrepris boulevard Saint-Laurent entravent aussi bien la circulation que les espoirs des commerçants de l'arrondissement.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Puis, on nous a rappelés pour nous dire que les travaux entamés allaient être suspendus sur-le-champ.

Après vérification, ces travaux de réparation de la chaussée, d’une durée de deux semaines, ont été reportés à l’automne afin de permettre aux commerçants du boulevard Saint-Laurent de profiter au maximum de la saison des terrasses, offertes à un prix symbolique de 50 $ cet été en raison de la pandémie. Il s’agit d’une erreur de communication de la part des équipes de planification des travaux qui sera corrigée dans les plus brefs délais, a indiqué le cabinet du maire de l’arrondissement.

Le leader adjoint de l’opposition à la Ville de Montréal, Francesco Miele, se montre sévère. Ce nouvel épisode démontre l’improvisation et la mauvaise gestion de la Ville. Combien cela va-t-il coûter tout cela?

L’arrondissement du Plateau-Mont-Royal a aussi décidé de suspendre un chantier sur la rue Saint-Denis après avoir reçu les plaintes de restaurateurs établis sur cette artère, évoquées dans un article publié sur le site de Radio-Canada samedi dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand Montréal

Infrastructures