•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission scolaire de Vancouver veut intégrer l'histoire des Noirs à l'école

Immeuble de la Commission scolaire de Vancouver.

La dernière rencontre de l'année de la Commission scolaire de Vancouver s'est penchée sur plusieurs motions sur le racisme et une motion au sujet de la présence policière dans les écoles.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Amaya

Prenez note que cet article publié en 2020 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Commission scolaire de Vancouver (VSB) a voté lundi soir sur des motions demandant l'intégration de l'enseignement de l'histoire des Noirs dans le programme scolaire, ainsi que la réduction de la présence policière dans les écoles.

La commission scolaire a approuvé la révision du rôle de la police, soit la police de Vancouver et la GRC, dans ses écoles. Toutefois, les conseillers scolaires ont décidé de ne pas éliminer la présence des agents de police de liaison scolaire.

Selon Haleluya Hailu, une élève de l'École secondaire Burnaby Nord, qui est Noire, la présence d'agents de police à l'école est intimidante.

Si vous voulez vous débarrasser des gangs et des drogues, un agent de 30 ans avec un gilet pare-balles ne va pas y faire grand-chose, déclare l'élève de 11e année.

« J'aimerais mieux voir les élèves parler avec les conseillers, les enseignants et les éducateurs qui sont en contact avec les élèves tous les jours. »

— Une citation de  Haleluya Hailu, élève de 11e année, École secondaire Burnaby Nord

La VSB a également approuvé la motion introduite par le conseiller Allan Wong, qui proposait de faire une demande officielle au ministère de l'Éducation pour insérer l'histoire des Noirs dans le programme scolaire.

Nous devons mettre en place ces outils pour refléter une part importante de l'histoire de notre population, déclare sa motion. Non seulement pour refléter nos étudiants, mais aussi pour susciter des échanges et des discussions entre tous les étudiants à propos de cette part importante de notre histoire., peut-on lire dans la motion d'Allan Wong.

On est quelquefois gêné de parler de racisme et on a besoin d'arriver à un point où cela fait partie de la vie de nos écoles, affirme Janet Fraser, présidente de la commission scolaire.

Le ministre de l'Éducation de la Colombie-Britannique, Rob Fleming, a annoncé le 2 juin qu'il cherchait un moyen de modifier le programme scolaire en ce sens.

Une autre conseillère scolaire de Vancouver, Jennifer Reddy, avait demandé à la Commission scolaire d'élaborer une formation anti-racisme pour tout le personnel enseignant, qui mettrait particulièrement l'accent sur le racisme anti-Noirs, anti-Autochtones et anti-Asiatiques.

Cette demande va être étudiée par un comité spécial à l'automne prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !