•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Black Lives Matter : un jeune Fransaskois en appelle à lutter contre le racisme anti-Noirs

Des milliers de personnes ont participé à une manifestation de Black Lives Matter à Saskatoon.

Des milliers de personnes ont participé à une manifestation de Black Lives Matter à Saskatoon.

Photo : Radio-Canada / Omayra Issa

Rejoignant les rangs de milliers de protestataires dans le mouvement Black Lives Matter, le Fransaskois Aleg Rugeyo exhorte la population saskatchewanaise à lutter contre le racisme anti-Noirs.

Nous apportons beaucoup dans la vie des gens. Nous sommes des gens normaux, qui vont au travail, qui ont des enfants. Je ne sais pas pourquoi on nous traite différemment. Tout ce dont on a besoin, c’est d’être traité aussi normalement que les autres. Notre vie est aussi normale que les autres. C’est tout ce qui compte.

Selon Aleg Rugeyo, le mouvement Black Lives Matter permet d’affirmer que les personnes noires ont droit à l’égalité.

Il y a exactement un mois, le mouvement a pris un envol planétaire après que l'Afro-Américan George Floyd eut été tué par un policier blanc aux États-Unis.

Black Lives Matter, pour moi, ça représente aussi simplement que les hommes, les femmes, les enfants noirs en ont assez d’être représentés comme des gens qui ne valent rien, poursuit Aleg Rugeyo.

Au cours des dernières semaines, des milliers de personnes sont descendues dans les rues aux quatre coins de la Saskatchewan pour revendiquer la fin du racisme anti-Noirs, du profilage ethnique et des violences policières au Canada.

Aleg Rugeyo a lui-même participé à une manifestation de Black Lives Matter à Saskatoon. Il a été sous le choc après avoir vu la vidéo de la mort de George Floyd.

Il espère que Black Lives Matter permettra une prise de conscience chez les personnes qui ne sont pas noires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !